Pulp Fiction, Black Panther, Drive, Dirty Dancing : 10 bandes originales de films qui ont marqué l’histoire Pulp Fiction, Black Panther, Drive, Dirty Dancing : 10 bandes originales de films qui ont marqué l’histoire

Musique 

Cinéma : 10 bandes originales de films qui ont marqué l’histoire par Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Dimanche 10 Mars 2019

Elles mixent tous les genres, toutes les époques et toutes les ambiances : les meilleures bandes originales de films (qu'il s'agisse des cultes "Pulp Fiction", "Drive", ou encore "Black Panther") ont en commun de ne jamais vieillir.

#1 "All the Stars" - Black Panther
Cet album produit par Kendrick Lamar himself dans le but de compléter les compositions originales de Ludwig Göransson (le compositeur de Black Panther, qui a remporté un Oscar de la meilleure bande originale fin février) aligne les tubes interprétés par The Weeknd, Jorja Smith, Travis Scott, Vince Staples, Khalid… A la hauteur de ses ambitions.



#2 "Girl, You’ll Be A Woman Soon" - Pulp Fiction
Impossible d’oublier Uma Thurman danser sur "Girl, You’ll Be A Woman Soon", tandis que Travolta, dans la salle de bains, se persuade de ne pas aller trop loin avec elle. La B.O. en elle-même enchaîne les classiques oubliés que l’on se passe en boucle depuis, de "Misirlou" à "Son of A Preacher Man"… Culte.



#3 "Born Slippy" - Trainspotting
Dans la catégorie bandes originales de haut vol, celle de Trainspotting est devenue culte, mêlant rock underground de Lou Reed et Iggy Pop à la brit pop de Blur ou Elastica sans oublier les grands manitous de l’électro anglaise Underworld – qui ferment le film sur la fameuse tirade de l’anti héros Renton : "Choose Life".



#4 "Nightcall" - Drive
En enregistrant ce duo 100% French Touch avec la chanteuse de CSS, Love Foxxx, Kavinsky ne pensait sûrement pas se retrouver en tête des ventes grâce à l’utilisation de "Nightcall" en générique d’ouverture du film de Nicolas Winding Refn, avec Ryan Gosling. C’est peut-être la meilleure scène de Drive, dont le rythme suit le groove imparable du morceau.



#5 "Playground Love" - Virgin Suicides
Tombée amoureuse de leur premier album Moon Safari, Sofia Coppola demande à AIR la permission de l’utiliser pour son film Virgin Suicides. A la place, le groupe versaillais lui propose de composer la bande originale entière… qui s’avère être le bijou de pop synthétique évanescente que l’on sait. Avec un générique chanté par Thomas Mars, le leader de Phoenix (et futur mari de Sofia !).



#6 "Gangsta Paradise" - Esprits rebelles
Certes, le film n’a pas marqué les esprits, ni par la richesse de son scénario ni par l’audace de sa mise en scène. Heureusement, Michelle Pfeiffer assure comme une cheffe, aidée par cette imparable reprise du "Pastime Paradise" de Stevie Wonder revue à la sauce gangster de la West Coast par Coolio.



#7 "Time of My Life" - Dirty Dancing
"On ne laisse pas Bébé dans un coin", tout le monde le sait depuis 1987 et le carton de Dirty Dancing l’on voit Patrick Swayze et Jennifer Grey danser lascivement sur ce duo de Bill Medley et Jenniver Waves, ô combien kitch mais jouissif.



#8 "Chanson des jumelles" - Les Demoiselles de Rochefort
"Nous sommes deux sœurs jumelles, nées sous le signe des Gémeaux / Mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do" : mélodique et joyeuse, cette mémorable chanson signée Michel Legrand, compositeur complice des films de Jacques Demy, confirme la grande classe de la comédie musicale à la française.



#9 "Another Day of Sun" - La La Land
Calquées sur la scène d’ouverture des Demoiselles de Rochefort, ces premières minutes de La La Land sont à couper le souffle, entre la chorégraphie sur les toits des voitures, les couleurs aussi éclatantes que cette mélodie sautillante imaginée par Justin Hurwitz, chef d’orchestre préf’ de Damien Chazelle depuis leur rencontre sur les bancs de Harvard.



#10 "La valse d’Amélie" - Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain
Grâce à la poésie du film de Jean-Pierre Jeunet, porté par la candeur d’Audrey Tautou, le monde entier a cru que Paris ressemblait au Montmartre mis en musique par le breton Yann Tiersen, grand maître des ritournelles qui trottent longtemps en tête...

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires