Pourquoi Eddy de Pretto est le showman de sa génération Pourquoi Eddy de Pretto est le showman de sa génération

Musique 

Eddy de Pretto : voici pourquoi le chanteur est un des meilleurs showmen de sa génération par Antoine Ferreira-Mendes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mardi 26 Mars 2019

Eddy de Pretto a sorti son premier album "Cure" en mars 2018 et depuis, il squatte le haut de l'affiche. Sa marque de fabrique : textes engagés et mélodies entêtantes, sans oublier un jeu de jambes dont lui seul à le secret. Et sur scène, assure-t-il autant ? C’est ce qu’on est allé vérifier, vendredi 22 mars 2019, au Zénith de Paris.

Depuis la sortie de son premier album Cure en mars 2018, Eddy de Pretto a su se faire une belle place dans le paysage musical français. Par le prisme de ses chansons, le kid bouscule les codes du genre, en remettant en question la masculinité, et donne certes envie de danser, de chanter mais aussi de s'interroger.
A tout juste 25 ans, le prodige originaire de Créteil enchaîne les prestations télé, radio et scéniques. Mais tandis que ses clips cartonnent et que ses concerts affichent complet - il sera d'ailleurs à l'Elysée Montmartre du 14 au 25 mai 2019 - le chanteur n'a étonnemment pas remporté de prix aux dernières Victoires de la musique (nommé dans trois catégories, il partait pourtant favori). Vendredi 22 mars 2019, alors qu'il remplissait le Zénith de Paris, on est allés voir ce que donnait Eddy sur scène. Et on s'est pris une claque. 
 

#1 Parce qu' Eddy de Pretto a assuré du début à la fin
Pour commencer, Eddy de Pretto chante VRAIMENT bien : aussi juste en live qu’en studio. De la première chanson qui a ouvert le concert, "Jimmy"à la tant attendue "Kid"C'est tout bête, mais c’est important de le préciser, car certains artistes sont parfois décevants en live, et nous font passer de l’harmonie à la cacophonie, de l’admiration à la déception totale.
Il a su également capter toute notre attention avec son énergie débordante : des va-et-vient aux quatre coins de la scène, des pas de danse, des sauts. Bref, le chanteur vivait à fond son live, et nous aussi.

#2 Parce qu'Eddy de Pretto a su rendre intimiste un Zénith
Tout au long de sa performance, Eddy de Pretto a fait participer le public sur ses refrains, et sans surprise, les chœurs étaient au rendez-vous. Cet échange avec son auditoire donnait au Zénith des airs de petite salle à l’atmosphère conviviale. C’est cette impression de proximité qu’on a ressenti lorsqu’il était face à nous, alors que des milliers de personnes (6 000 pour être exact) s’excitaient tout autour. Un lien précieux qu’il a entretenu avec son public en parlant, s’asseyant au bord de la scène ou en chantant un joyeux anniversaire à sa meilleure amie présente dans la foule. On avait presque l'impression d'être les amis d'Eddy, nous aussi.

#3 Parce que sa scénographie est ambitieuse
Jeux de lumière et scène amovible, Eddy de Pretto joue avec son décor aussi bien qu’il joue avec les mots. A l’horizontale ou inclinée, sa scène n’a fait que se déplacer, laissant place à différentes orientations de lumières et différentes ambiances selon les chansons (il était sous le feu des projecteurs pendant "Ego" et dans la pénombre pendant "Mamère"). Le chanteur a même joué au cascadeur en grimpant sur sa scène suspendue en hauteur. Eddy de Pretto a donc imaginé un show made in France mais digne d’une star américaine. On en est restés bouche-bée.


Crédit photo : Anthony Ghnassia

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires