Playlist : 10 titres anti « Blue Monday » Playlist : 10 titres anti « Blue Monday »

Musique 

Blue Monday 2020 : notre playlist anti-déprime par Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Lundi 13 Janvier 2020

Ce 20 janvier, c'est le Blue Monday, soit le jour le plus déprimant de l’année d’après nos voisins britanniques. Mais grâce à cette playlist pleine de bonnes ondes, Glamour vous permet de garder le moral, quoiqu’il arrive.

A Girl Called Eddy – "Been Around"
L’Américaine Erin Moran, alias A Girl Called Eddy, fait partie de ces chanteuses dont la voix fait le même effet qu’un anxiolytique. A savourer sur son nouvel album, Been Around, dont le morceau-titre est une pure merveille de pop jazzy.

Aya Nakamura – "40%"
"A vrai dire, j'suis pas très sage et tu vois bien ce que j'dégage / J'suis trop charismatique yeah" : qu’importent les grincheux qui trouvent encore le moyen d’écorcher son nom, l’icône Aya a le don de nous mettre en forme avec son nouveau single, "40%".

Laurie Darmon – "Laisse-moi t'aimer"
De retour avec une pop dansante et remarquablement bien écrite, Laurie Darmon prouve que dancefloor et textes intelligents sont compatibles. Bonne nouvelle, son album Femme Studio sort le 6 mars, et ça nous réjouit ! 

Laetitia Bay – "Jaloux"
Bienvenue dans la galaxie R’n’B à cette chanteuse marseillaise qui, après un feat avec Dadju, assure en solo en 2020. Le premier extrait de son premier album, "Jaloux", insuffle des échos africanisant à une pop urbaine francophone. Énergisant !

Vidéo Club – "Mai"
Le très jeune duo français formé par Adèle Castillon et Matthieu Reynaud, déjà ultra populaire, aligne déjà plusieurs dates complètes à la Maroquinerie en ce mois de janvier. Et son dernier single en date, "Mai ", est un tube de pop acidulée à rajouter à leur CV bref et intense.

Georgia – "24 hours"
Fille d’un musicien électro londonien célèbre pour son groupe Lettfield, cette batteuse de formation à l’énergie brute revient avec un nouveau disque qui ressuscite les plus belles heures de la house américaine. De quoi danser toute la nuit, et toute la journée aussi, d’ailleurs.

Travis Scott – "Gang Gang"
Ici, le rappeur américain est bien entouré : Sheck Wes, Don Toliver, Luxury Tax et son collectif Cactus Jack. Avec son instrumentation minimale, le groove poisseux et nonchalant de "Gang Gang" n’est pas prêt de nous lâcher.

Tim Dup – "Place Espoir"
Ne nous fions pas au titre du second album de Tim Dup, Qu’en restera-t-il, sa mélancolie est contrebalancée par une véritable ambition pop et les claviers aériens. En témoigne "Place Espoir", qui raconte la force de nos engagements politiques, même au quotidien.

Lana del Rey – "Norman F***ing Rockwell"
La belle ouverture du dernier album de la diva Lana a enfin le droit à son clip, au grain vintage et au soleil de Laurel Canyon, et s’accompagne de deux autres chansons, tout aussi réussies : "Bartender" et "Happiness is a Butterfly". C’est sensuel, nostalgique, vénéneux, et réconfortant en tout temps.

Kali Uchis – "Solita"
La sexy Kali revient avec un titre hispanophone, "Solita", qui fait monter la température de janvier d’une bonne vingtaine de degrés. On vous défie de résister à ses rythmiques… Calliente !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires