On y était : au concert privé de Christine & The Queens pour Apple Music On y était : au concert privé de Christine & The Queens pour Apple Music

Musique 

On y était : au concert privé de Christine & The Queens pour Apple Music par Céline Puertas

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 14 Septembre 2018

A quelques jours de la sortie de son second album, "Chris", et quelques heures avant que ne soit dévoilé le documentaire qui lui est consacré sur Apple Music, Christine & The Queens a donné un concert évènement à la Salle Pleyel, à Paris. Voilà ce qu’on y a vu.

Jeudi 13 septembre, 20h30, c’est la foule des grands soirs devant la Salle Pleyel. Une longue file d’attente se déploie sur le trottoir, les invités piétinent et s’impatientent. Tous sont curieux de découvrir le live de Christine & The Queens, alias "Chris" dont le nouvel album sortira le 21 septembre, et qui a déjà dévoilé trois singles entêtants, qui mêlent pop et électro : "Damn, dis moi", "5 dollars" et "Doesn’t Matter".
Le concert est privé, et tout a été préparé dans le plus grand des secrets. Quand un agent de sécurité explique que chacun devra éteindre son téléphone et le disposer dans une pochette scellée pendant toute la durée du show, certains manquent de s'étouffer. Eh ouais, le comble, même les iPhones sont interdits à un concert Apple! Mais le type de la sécu n'a pas l'air de plaisanter, alors personne ne bronche. Et si l'idée est de ne rien dévoiler avant la mise en ligne du documentaire et du concert sur la plateforme, il faut bien l'admettre, c'est assez agréable de profiter de la soirée sans réfléchir à quelle story on va poster, ni être gêné par l'écran lumineux du voisin... 


D’abord, la projection. Une vingtaine de minutes d’un entretien sans fard avec la chanteuse, qui revient sur la genèse de sa démarche artistique, mais aussi sur sa sexualité, ses convictions féministes et sur les enjeux de ce nouvel album, forcément très attendu, après le carton du premier, Chaleur Humaine (Because) écoulé à plus de 1,3 millions d’exemplaires. La réalisation est arty, sans fioriture, c’est un peu spé, mais les fans apprécieront sûrement cet entretien les yeux dans les yeux avec Christine & The Queens, alias Chris, alias Héloïse Letissier (de son vrai nom).

Puis l’écran géant remonte, et laisse place à un décor digne d’un théâtre, représentant l'intérieur d’une école de danse. Spécialement imaginé pour ce concert Apple Music, le show est millimétré. Accompagnée de six danseurs, Chris déroule ses nouveaux titres, et enchaîne les chorégraphies étudiées. Pas une seconde de temps mort. Aussi à l’aise que sa team de pros, elle ondule et se déhanche, à l’aise avec la masculinité assumée de son nouveau personnage. Pas de place pour l’imprévu, elle échangera au final peu avec le public, mais ce show ultra rodé et soigné donne un avant-goût de la machine de guerre qu’est devenue Christine & The Queen, prête à (re)conquérir le monde.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus