Electric Guest, Sebastian, Acid Arab… les 5 disques électro de l’automne Electric Guest, Sebastian, Acid Arab… les 5 disques électro de l’automne

Musique 

Musique : les 5 meilleurs disques électro de l’automne par Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 23 Octobre 2019

Puisant leurs inspirations partout dans le monde, les albums d’Acid Arab, SebastiAn ou encore Electric Guest jouent la carte de l’électro, pour danser sans oublier nos sentiments au vestiaire !

#1 Acid Arab
Dès son premier album, on a approuvé la mixture électro-orientale de ce collectif mené par Acid Arab, un duo de Dj’s parisiens férus de musiques d’ailleurs, Guido Minisky et Hervé Carvalho. Le successeur de Musique de France (2016) s’appelle Jdid et va chercher des beats dans les clubs du monde entier, ainsi que de jolis featurings comme le groupe 100% féminin touareg Les Filles de Illighadad, ou le chanteur jordanien Hasan Minawi.

Acid Arab, Jdid, Cramned Discs, sortie le 18 octobre.



#2 SebastiAn
Sur la pochette de son deuxième album (attendu pendant huit longues années), SebastiAn se bat avec son double. De quoi donner le ton de Thirst, imparable de bout en bout, dont l’électro imposante se nourrit de pop, de R’n’B ou de rap avec des featurings de folie : Charlotte Gainsbourg, Bakar, les Sparks, Mayer Hawthorne, etc. Du très lourd, et du très bon.

SebastiAn, Thirst, Because, sortie le 5 novembre.



#3 Electric Guest
Décidément, le duo californien sait s’y prendre en termes de pop, tendance électro et R’n’B, avec une petite touche de funk : bref, ce qu’on avait envie d’entendre en ce moment ! Asa Taccone et Matthew Compton ont cette fois décidé de travailler en tribu, avec des artistes qui sont aussi leurs amis, de HAIM à Sir Sly. En résulte un troisième album, Kin, qui est le plus lumineux et le plus dansant à ce jour.

Electric Guest, Kin, Because, sortie le 18 octobre.



#4 Naive New Beaters
Déjà dix ans que les Naive New Beaters, ces trois grands gamins font tout ce qui leur passe par la tête, dont enregistrer des albums qui partent dans tous les sens, et si possible se terminent sur le dance floor. Dernière démonstration en date : le bien-nommé Fun Hours. David Boring, Eurobelix et Martin Luther BB King ont décidé d’allier guitares électriques et beats disco-funk pour un disque aussi synthétique que scintillant. Qu’on sorte les boules à facettes !

Naive New Beaters, Fun Hours, Capitol, sortie le 18 octobre.



#5 Battles
Parce que l’électro peut être aussi cérébrale que sauvage, le groupe new-yorkais fait de son quatrième album un patchwork multicolore et sonore. Invitant du beau monde (Shabazz Palace, Tunes Yards, Sal Principato…), Battles ne baisse pas son niveau d’exigence, proposant une musique singulière, barrée et enthousiasmante, dont les rythmiques sont absolument épatantes.

Battles, Juice B Crypts, Warp.

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires