Musique : les bonnes vibes de Soko Musique : les bonnes vibes de Soko

Musique 

Musique : Soko nous raconte son nouvel album feel good par Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 12 Juin 2020

Grâce à "Feel Feelings", Soko apprend à vaincre ses démons sans occulter sa sensibilité à fleur de peau. Elle nous explique pourquoi.

12 chansons de pop lo-fi vaporeuse, enregistrée avec des synthés Roland – les mêmes qu’utilisaient New Order – et des guitares à la réverbération vénéneuse. Comme d’habitude, tout est chanté en anglais hormis le francophone et très sensuel "Blasphémie"… Avec son troisième album Feel Feelings, Soko nous propose ce qu’elle sait faire de mieux : de la musique intimiste, arty et indie, mais aussi accessibles à tout.es. De quoi être très heureux.ses de la retrouver !

"Toutes les émotions sont les bienvenues"
En effet, si on l’avait vue au cinéma (notamment dans La Danseuse, en 2016, où elle jouait Loïe Fuller), Soko n’avait pas sorti de disque depuis cinq ans. Une éternité dans l’industrie de la musique, mais qu’importe, elle avait d’autres chats à fouetter. Comme donner naissance à son premier enfant, Indigo… Cependant, ce troisième album a été conçu pas si longtemps après My Dreams Dictate My Reality (2015). "J'ai d'enregistré Feel Feelings il a deux ans, nous explique-t-elle, bien avant d'être enceinte. Face à des émotions parfois difficiles à accepter, je voulais que cet album fasse l'effet d'une grosse couette dans un grand lit au coin du feu. Je le souhaitais doux, chaud, lent, vulnérable et sincère. C’est ce que je préfère dans la musique aujourd'hui et auxquelles je m'identifie le plus, donc rien n'a changé par rapport à ça." En revanche, l’arrivée d’Indigo lui a permis d’envisager d’un autre œil ces nouvelles chansons : "Le fait d'être maman me réconforte dans le fait que Feel Feelings est une chose que je rappelle tout le temps à mon bébé : que toutes ses émotions sont les bienvenues, tout le temps, et qu'il n'y a aucune honte à tout ressentir, c'est ça qui donne une grande intelligence émotionnelle !" Ce bébé, elle l’élève avec sa compagne Stella, à Los Angeles. Veggie friendly, bohème et ouverte d’esprit, la ville californienne convient parfaitement à la personnalité de Soko, en recherche de quiétude depuis l’adolescence, et qui a longtemps vécu son art comme un absolu voire une souffrance avant de trouver un équilibre loin de la France.

Le bonheur (re)trouvé
Ainsi, malgré la mélancolie toujours présente dans sa musique, Feel Feelings est sans conteste le disque le plus solaire de Soko. Elle confirme : "C’est même un peu dramatique, parfois ! Mais ça fait du bien d’arriver à parler de sujets problématiques pour moi comme la violence conjugale, les relations toxiques... pour enfin arriver à accepter que ce sont des expériences qui appartiennent au passé et de pouvoir m'en détacher. Le tout sur des chansons qui sonnent plutôt joyeusement et qui font des gros câlins à ces incidents d’autrefois." Une installation désormais pérenne à Los Angeles, un bébé, un couple épanoui, un nouvel album accompli... Soko aurait-elle apprivoisé le bonheur ? "J’ai l'impression qu'il a toujours quelque chose d'étrange quand tout va trop bien ! Mais tout ça, c’était ce que je voulais depuis tellement longtemps… Sur Feel Feelings, le titre ‘Now What ?’ parle justement de ce que l’on ressent quand on a été déjà bien plus loin que tout ce qu'on n’aurait pu imaginer !" Pour les amateurs de Soko actrice, bonne nouvelle, elle a tourné trois films depuis la naissance d’Indigo : Mayday avec Juliette Lewis et Mia Goth, Little Fish avec Jack O'Connell et Olivia Cooke et A Good Man, en sélection officielle de Cannes – "même s’il n'y aura pas de festival cette année, ça fait quand même plaisir !", s’enthousiasme Soko. Laquelle n’a pas fini de se réinventer tout en restant fidèle à ce qu’elle est. Et c’est ce qui nous plaît le plus chez elle.
Soko, Feel Feelings, Because.

Sophie Rosemont

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires