"Molecules" de Sophie Hunger : un album plein d’oxygène "Molecules" de Sophie Hunger : un album plein d’oxygène

Musique 

"Molecules" de Sophie Hunger : un album plein d’oxygène par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 27 Septembre 2018

C’est bien simple, en ce moment, on l’écoute tous les matins (même en faisant la planche) avant d’aller bosser, ce "Molecules" de Sophie Hunger, qui agit sur notre esprit telle une formule magique.

Qui a dit que fréquenter les boîtes de nuit ne menait à rien ? Les clubs Berghain et KitKatKlub à Berlin, ville où s’est installée il y a deux ans la chanteuse suisse allemande Sophie Hunger, l’ont menée directement à son huitième album qu’elle qualifie de "Folk électronique minimal". Nous, on retirerait "folk" et "minimal", et on placerait "voix sublime" quelque part. Mais pourquoi ne l’a-t-on pas remarquée plus tôt, Sophie Hunger ? Disons qu’on l’avait découverte par fragments : on avait aimé sa B.O. du film d’animation Ma vie de Courgette, sa reprise magnifique de Le vent l’emportera de Noir Désir et aussi celle de La Chanson d’Hélène avec Eric Cantona (chantée à l’origine par Romy Schneider au générique du film Les Choses de la vie). Mais le côté folk folk de ses débuts nous avait tenus un peu à distance.

Et puis voilà Molecules, album qu’elle a concocté dans sa chambre berlinoise. Parmi ses onze titres, de nombreuses pépites : le bipolaire She makes presedent, le trépidant Tricks accompagné par un clip d’enfer, et surtout notre chouchou I opened a bar, titre quasi slammé dont l’intro rappelle le Unfinished sympathy de Massive Attack. Pour cette artiste polyglotte, faire un album entièrement en anglais ne fut pas une décision évidente : "Ce n’est pas une capitulation !" précise celle que l’on sent rétive à tout compromis commercial. Reste qu’avec ce huitième l’album, Sophie a toutes les chances d’agrandir son public.

Molecules de Sophie Hunger (Caroline International)
Dates des concerts en France ​12/10/ Bordeaux (le Rocher de Palmer) - 15/10 Paris (La Cigale) - 17/10 Strasbourg (La Laiterie) - 18/10 Lyon (Ninkasi) - 21/10 Lille (L’aéronef)

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus