Les 3 clippeuses hyper douées à suivre cette année Les 3 clippeuses hyper douées à suivre cette année

Musique 

3 clippeuses hyper douées à suivre de près par Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Bosseuse, engagée et poète. On ne peut pas s’empêcher d’adorer cette nouvelle génération de réalisatrices de clips musicaux qui bousculent un domaine plutôt masculin. Voici nos trois clippeuses préférées, aux parcours aussi intéressants que leurs œuvres.

#1 Karena Evans

Karena Evans est originaire de Toronto, comme le rappeur Drake, pour qui elle a réalisé les deux derniers clips "God’s Plan" et "Nice For What" aux quelques 12 511 450 vues sur YouTube. D’abord stagiaire dans les studios de Director X (réalisateur canadien), Karena Evans est désormais sa protégée. Son stage lui a permis de travailler sur le plateau de tournage des clips de Kendrick Lamar, Miguel, et Rihanna, entre autres. Maintenant qu'elle s'est fait un nom, Director X se plait à raconter qu’elle était la stagiaire la plus assidue. Preuve que le dur labeur paye toujours : à seulement 22 ans, elle est la première femme à avoir remporté le Lipsette Awards, prix canadien qui récompense les réalisateurs pour leur innovation.
Pourquoi on l’aime ? Parce qu’en plus d’être vachement douée, c’est une artiste engagée. En 2017, sa vidéo "BLACK LIVES MATTER" a rendu  hommage au mouvement de lutte.

#2 Charlotte Abramow

Née en Belgique, Charlotte Abramow déménage à Paris en 2013 pour vivre ses rêves de photographe. Une excellente décision, puisque la jeune femme devient deux fois lauréate du Prix Picto de la Jeune Photographie de Mode. Ce n’est qu’à 24 ans qu’elle débute en tant que réalisatrice, avec les deux clips de la chanteuse Angèle, belge, elle aussi. 
Pourquoi on l’aime ? Charlotte Abramow a su, en deux clips, imposer son style : métaphorique, soigné et surréaliste. Et cela se sent dans toutes ses œuvres, qui ont toujours rapport avec le corps de la femme, sujet qui l’inspire et lui tient à cœur. Cette clippeuse emblématique de sa génération passionne les Internets, puisqu'elle a déjà plus de 48 000 followers sur son compte Instagram.

#3 Christine Yuan

En 2018, elle a été nommée lauréate du Golden Mike dans la catégorie du meilleur documentaire. Ce succès est d'autant plus étonnant qu'avant de devenir réalisatrice, Christine Yuan était boulangère à Los Angeles, où elle a grandit. Tout en préparant les brioches, elle a commencé à jouer avec la caméra et créer des vidéos autour d'elle.
Pourquoi on l’aime ? Car dans ses clips, comme dans ses documentaires, Christine Yuan parvient à nous plonger dans un univers singulier en quelques minutes. Par exemple, dans la vidéo "Meditation" de GoldLink (1 400 040 vues sur YouTube), où la réalisatrice nous emmène au cœur d’une soirée underground afro punk des plus ébouriffantes.



Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.