Kanye West a-t-il perdu la boule ? Kanye West a-t-il perdu la boule ?

Musique 

Kanye West a-t-il perdu la boule ? par Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Pendant sa dépression en 2017, Kanye West avait disparu de la surface des Internets. Aujourd’hui, il fait son come-back pour encourager Trump, et annoncer la sortie de son double album. Retour d’un génie torturé ou mort annoncée d’un artiste perdu dans sa mégalomanie ? On a cherché à comprendre.

Qui s'est déjà interressé au cas Kanye West sait que l'artiste peut être capable du meilleur, comme du pire. Alors qu'il occupait l'espace médiatique sans relâche, en novembre 2016, Kanye annule le reste de sa tournée américaine et se fait discret. Il disparaît même. Le mari de Kim Kardashian souffre de dépression et doit être pris en charge dans l’unité psychiatrique de l’hôpital d’UCLA, à Los Angeles. La raison de ses maux ? Son addiction aux opiacés entre autres (comme il l'a récemment avoué dans une interview). Voilà donc un an que Kanye West n’avait pas posté sur Twitter. À peine de retour, le rappeur poste frénétiquement toutes les vingt minutes sur le réseau social, où il avait pris l’habitude de s’exprimer auparavant en long, en large, et en travers. Ses sujets préférés ? La mode et la musique, sur lesquelles il n’hésite pas à donner librement son avis tranché. Rien de nouveau jusque-là. Mais le mercredi 25 mars 2018, le rappeur publie un tweet élogieux sur le président américain : "Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord avec Trump mais vous ne pouvez pas m’empêcher de l’aimer. Nous avons tous les deux l'énergie d'un dragon. C’est mon frère. J’aime tout le monde. Je ne suis pas d'accord avec tout ce que quelqu'un peut faire. C’est ce qui fait de nous des individualités", avant de dévoiler une photo de sa casquette Make America Great Again dédicacée par Trump en personne.
Ah, on ne le changera pas ce Kanye, toujours partant pour créer la polémique. Pour rappel, en 2017, il avait rendu visite à Donald Trump, perché dans sa tour, pendant sa campagne présidentielle. Cette rencontre avait provoqué une indignation chez les fans, aussi importante que celle causée par ce tweet. Indignés, les amis du rappeur le sont aussi. John Legend a avoué se sentir "confus et trahi" par la prise de position de son pote. Franck Ocean, lui, a posté une capture d’écran d’une vidéo datant de 2006, dans laquelle Kanye West prononçait la désormais célèbre phrase "Georges W. Bush n’en a rien à faire des Noirs", surlignant subtilement l’ironie des récents propos du rappeur. Mais Yeezy n’en est pas à son dernier retournement de veste. Plus choquant encore, dans sa dernière interview pour TMZ, il a évoqué l’esclavage. Selon lui, les Noirs auraient fait "le choix de le vivre pendant quatre cents ans". Si on est habitués à ses frasques, on est moins habitués à des propos aussi choquants. Alors, a-t-on définitivement perdu Kanye West ou reste-t-il simplement fidèle à sa marque de fabrique 100% provoc' ?

#1 On est un peu perdus par ses idées artistiques

Le 28 avril 2018, il a partagé avec ses abonnés Twitter l’idée de sa prochaine couverture d’album : une photo flippante du chirurgien qui a opéré pour la dernière fois sa mère décédée en 2007 (qu’il a en partie tenu responsable de sa mort). Un concept pour le moins original qui, selon lui, illustre l’amour et le pardon… Le principal intéressé a tout de suite répondu dans une lettre ouverte publiée sur Theblast.com, dans laquelle il refuse catégoriquement d’être associé aux travaux de l’artiste. Si la lettre est plutôt agressive, pour Kanye, c’est une invitation au dialogue et à la guérison…

Question mode : par le passé, on a kiffé les pièces de la cinquième collection Yeezy, qui étaient beaucoup plus portables et moins expérimentales que les précédentes. Mais pour la collection Yeezy saison 7, Kanye retrouve ses vieux démons. Il a dévoilé une paire de claquettes qui nous font vaguement penser à des Crocs… Mais aussi des chaussures de basket-ball qui ressemblent à une pure torture pour les pieds des joueurs, tant elles ont l’air inconfortables.

#2 Il a toujours été parano

Alors qu’il avait annoncé écrire un livre de philo intitulé "Break the Stimulation", Kanye, le philosophe en herbe, a troqué les feuilles de papier pour un thread sur Twitter. Pourquoi ? Il ne veut pas prendre le risque d'être censuré par un éditeur qui lui dirait quoi écrire et comment. Surtout pas. La pensée de Kanye doit être libre, comme il l’a précisé à son ami John Legend, lorsque celui-ci a tenté de le raisonner au sujet de son soutien à Donald Trump, jugeant ses propos nuisibles pour sa carrière. Message auquel Kanye West a rétorqué : "Parler de mes fans et de mon héritage est une tactique qui vise à utiliser la peur pour manipuler mes pensées libres". Une petite crise de parano qui nous fait penser à son discours lunaire lors de son concert à Sacramento en 2016, où il demandait à Jay-Z de ne pas "envoyer ses tueurs pour avoir sa tête"

#3 Ses deux albums ne s'annonçent pas franchements bons

Toujours sur Twitter, Kanye West a annoncé la sortie de ses deux albums : un solo (le 1er juin 2018), et un autre en duo avec Kid Cudi (le 8 juin 2018). Le nom de leur groupe ? Kids See Ghost. À côté de ça, les artistes de son label G.O.O.D music sont tous priés de se mettre au boulot. Parmi eux : Teyana Taylor, Pusha T et Nas, dont tous les albums sont prévus pour juin. Alors qu'on avait hâte d'écouter son prochain disque pour voir si la qualité musicale est au rendez-vous, ses deux nouveaux morceaux balancés sur son site officiel, “Ye vs. The People en featuring avec T.I et “Lift Yourself“, nous ont refroidis. Le premier est un dialogue malaisant entre les deux artistes sur la question Trump, le deuxième est encore plus dingue avec ce couplet WTF où on l’entend rapper : "Woopdity scoop, scoopity woop, woop-de scoop-de-poop, poopty scoopty, scoopty woopty". Des paroles instantanément trollées par la Toile, évidemment.
Un mauvais présage pour son album à venir, puisque l’artiste semble obsédé par la liberté d’expression totale et les idées controversées venues du monde haut perché de Kanye West. Mais cette fois-ci, pas sûr que ses fans veuillent l’y rejoindre… Rendez-vous le 1er juin pour le verdict final.

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus