Il est comment le nouveau Phoenix ?

Il est comment le nouveau Phoenix ?

Il est comment le nouveau Phoenix ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 23 Avril 2013

Enfin, il est arrivé. Le dernier né du quatuor versaillais se nomme "Bankrupt !" et s’inscrit dans la lignée de son aîné "Wolfgang Amadeus Phoenix". Décryptage d’un album classieux et résolument pop.

On ne change pas une équipe qui gagne
Tel un millefeuille, ce cinquième album se compose de couches successives dont l’ensemble plutôt homogène ne prend réellement son sens qu’à la deuxième écoute. Mais que les amateurs se rassurent, la "patte" du Phoenix reste bien présente ! La formule? Inchangée : les nappes électropop se succèdent, ponctuées de riffs de guitares. Les mélodies, (toujours) accrocheuses et punchy, se confrontent à des instruments insolites ou à des sonorités asiatiques, à l’instar du single "Entertainment". Quant à la voix de Thomas Mars, elle se fait des plus suaves, notamment dans le très chic "Bourgeois". Aussi, bien qu’il demeure un brin plus électronique, cet album s’inscrit dans la continuité artistique des précédents et s’affiche comme une valeur sûre. Verdict ? Le groupe échappe à la "bankrupt" !

Une prise de risque aux allures vintage
Reste que cet opus révèle une particularité nouvelle, à savoir la touche eighties que les frenchies, accompagnés du producteur Philippe Zdar (membre du groupe Cassius), ont su habilement intégrer. Comment ? En composant allègrement avec de vieux claviers électroniques. Mais ce n’est pas tout.  Les synthés (kitschissimes) abondent et côtoient des effets soniques en tous genres : nous voilà plongés dans les hautes sphères de la Pop oldschool ! En somme, tout en restant classiques, les quatre compères innovent, quitte à se mettre en danger. Bilan ? Le pari est relevé haut la main. Les tubes s’enchaînent avec maestria et prouvent que le patrimoine musical made in France a encore de beaux jours devant lui.

Bankrupt ! de Phoenix, Warner, sorti le 22 avril.


 

Julie Pujols Benoit

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus