"Ghostland": le thriller qui retourne (un peu trop) l’estomac "Ghostland": le thriller qui retourne (un peu trop) l’estomac

Cinéma

"Ghostland": le thriller qui retourne (un peu trop) l’estomac par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

Publié le Mardi 13 Mars 2018

Il filme peu, mais lorsqu’il le fait, Pascal Laugier verse dans l'excès l'hémoglobine. Dix ans près "Martyrs", le réalisateur signe son retour avec "Ghostland". Un traumatisme d’1h30, et ce n’est pas à cause de Mylène Farmer.

Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus