"120 battements par minute", c'est aussi une histoire de filles

Cinéma

"120 battements par minute", c'est aussi une histoire de filles

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

Publié le Mercredi 23 Août 2017

Ça crie, ça s’engueule, ça rit et ça baise dans "120 battements par minute" de Robin Campillo, qui retrace les débuts mouvementés d’Act Up-Paris. Pas seulement un film de garçons : ici, comme au sein de l’association, les femmes tiennent un rôle clé.

Par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus