"Tout l'argent du monde" : le film gueule de bois de Ridley Scott

Cinéma

"Tout l'argent du monde" : le film gueule de bois de Ridley Scott

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Ridley Scott revient sur l’enlèvement du milliardaire Paul Getty en 1973 et dirige, en lieu et place d’un Kevin Spacey effacé in extremis du film, un acteur génial : le vétéran Christopher Plummer. Un argument suffisant pour découvrir la chose ? Hum… pas sûr !

Le vétéran Ridley Scott affiche 80 ans à son compteur personnel, mais il n'envisage en aucun cas de prendre sa retraite. Sept mois après Alien : Covenant, le dernier volet en date de sa saga intergalactico-horrifique, le cinéaste signe déjà son retour avec Tout l’argent du monde, un thriller où, en s'inspirant d'une affaire judiciaire réelle, il entend examiner deux sujets king size : les liens du sang et l'argent qui rend fou. Hélas, si le film se laisse regarder sans déplaisir - l'histoire des Getty est suffisamment saugrenue pour maintenir l'œil et le cerveau en éveil, il ne fait qu'effleurer ses grands thèmes et, pendant deux heures quinze mollassonnes, enchaîne les scènes prévisibles avec une énergie discutable. Mais l'attraction de la chose est nichée côté casting. Kevin Spacey, suite aux révélations sur son pedigree de harceleur sexuel, ayant été expurgé du film alors que celui-ci avait déjà été tourné, c'est un autre vétéran, Christopher Plummer, 88 ans, qui a repris in extremis le rôle du patriarche J.Paul Getty, de loin le personnage le plus désagréable et le plus excitant du film. Impeccable dans la peau du grippe-sous cynique qui ne pense qu'à sa fortune et se fout à peu près de tout le reste, Getty/Plummer plume ses proches avec allégresse et éclipse ses camarades de jeu : Michelle Williams en surrégime dans la peau de la maman en souffrance, Marc Wahlberg, atone en homme à tout faire de la famille Getty et le frenchy Romain Duris, improbable en ravisseur rital qui roule des "r" et des mécaniques. Au final, un film dont on ne recommande la fréquentation qu’en cas d’ennui sévère ou/et de gueule de bois post réveillon carabinée.

Tout l’argent du monde, de Ridley Scott, avec Michelle Williams, Mark Whalberg, Christopher Plummer… Sortie le 27 décembre.


Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.