Spielberg veut bannir Netflix des Oscars Spielberg veut bannir Netflix des Oscars

Cinéma

Spielberg veut bannir Netflix des Oscars par Antoine Ferreira-Mendes

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 6 Mars 2019

Tandis que "Roma" de Netflix a raflé pas moins de trois prix à la dernière cérémonie des Oscars, la plateforme est jugée déloyale par des cinéastes hollywoodiens.

Le 24 février 2019, Roma, film propulsé par le géant du streaming Netflix, a raflé pas moins de trois prix lors de la cérémonie des Oscars : meilleur réalisateur pour Alfonso Cuarón, meilleure photographie et meilleur film étranger. Une consécration qui n’a pas manqué de susciter la jalousie de cinéastes hollywoodiens jugeant la plateforme déloyale d’un point de vue concurrentiel.

Le réalisateur Spielberg, l’un des détracteurs de Netflix et directeur de la branche des réalisateurs de l’Académie des Oscars, a manifesté son mécontentement et son souhait de bannir la plateforme de la cérémonie. Selon un porte-parole d’une société de production de Spielberg, le cinéaste juge le streaming aux antipodes du cinéma, rapporte le site IndieWire. Et en plus de cela, Netflix ne respecterait pas les règles propres aux Oscars (en termes de diffusion et d’audience) et aurait un budget trop important, et inconvenant par rapport à d'autres productions, pour faire la promotion de ses films. Des critiques qui peuvent se comprendre de la part de cinéastes old school qui ne veulent pas voir la réalité en face : l'industrie du cinéma se métamorphose…

Netflix a, ce lundi 4 mars 2019, partagé dans un tweet son amour pour le cinéma, son but de massifier la culture et celui de donner sa chance à de nouveaux créatifs en réponse aux menaces de Spielberg. Une guéguerre qui ne date pas d’hier puisque le réalisateur avait déjà pointé du doigt la plateforme l’an dernier dans une interview pour ITV News… 
 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires