"Scandale" : le film choc de l’ère #metoo « Scandale » : le film choc de l’ère #metoo

Cinéma

"Scandale" : le film choc de l’ère #metoo par Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 21 Janvier 2020

Charlize Theron, Nicole Kidman et Margot Robbie avancent main dans la main dans ce film qui évoque les scandales de harcèlements sexuels au sein de la chaîne de télé américaine Fox News. Résultat convaincant.

Un homme derrière la caméra, le cinéaste Jay Roach, mais une histoire de femmes et trois grandes actrices impliquées dans un projet qui résonne avec une féroce actualité dans le cinéma américain. Un cinéma américain qui, comme chacun sait, tremble sur ses bases phallocrates suite à l’affaire Weinstein et à l’activisme du mouvement #metoo.

2016. Alors que la campagne électorale pour l’élection présidentielle américaine bat son plein, une célèbre journaliste politique de la très réac chaîne de télévision Fox News, Megyn Kelly, rentre en conflit avec le candidat Donald Trump qu’elle interroge à de nombreuses reprises sur son sexisme vociférant et sur ses déclarations putrides, du genre "quand vous êtes connu, les femmes vous laissent faire, vous pouvez les attraper par la chatte". Parallèlement, dans les couloirs de la chaîne, plusieurs journalistes se rebellent contre les abus de pouvoirs de Roger Ailes, le boss épouvantable de Fox News qui, depuis plusieurs décennies, multiplie les faits de harcèlements sexuels à l’encontre des jeunes filles qui travaillent dans l’institution et qu’il contraint, par exemple, à porter des mini-jupes vraiment mini, histoire de pouvoir assouvir ses fantasmes de voyeur. Peu à peu, malgré les embuches de toutes sortes, ces femmes en révolte parviennent à bousculer le statut a priori intouchable de leur odieux patron.

Pour évoquer cette histoire douloureusement réelle par le biais de la fiction, Jay Roach a concocté un scénario d’une redoutable efficacité. En retraçant le combat de trois femmes - Megyn Kelly, Gretchen Carlson (une présentatrice vedette de Fox News) et Kayla Pospisil (une jeune journaliste) -, le cinéaste, dans Scandale, mêle habilement les pistes et rend compte des innombrables difficultés rencontrées par ces héroïnes dans leur lutte contre le machisme et l’exécrable loi du silence.

Palpitant du premier au dernier plan, ce film combattif et militant ne serait pas ce qu’il est sans les prestations de ses trois "stars" : Charlize Theron (Megyn), Nicole Kidman (Gretchen) et Margot Robbie (Kayla). Le trio, aux antipodes des divertissements inoffensifs régulièrement mitonnés par l’usine à rêves hollywoodienne, est de toute évidence ravi d’incarner les héroïnes de cette fiction qui, hélas, n’a rien de fictionnelle. Elles sont ravies et… nous aussi.

 

Scandale, de Jay Roach, avec Charlize Theron, Nicole Kidman, Margot Robbie … Sortie le 22 janvier.

Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires