"Radioactice" : un film qui irradie "Radioactive" : un film qui irradie

Cinéma

"Radioactive" : un film qui irradie par Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Jeudi 12 Mars 2020

La cinéaste de “Persepolis”, Marjane Satrapi, signe un biopic sur la scientifique Marie Curie et évite les pièges de l’académisme. En prime : la prestation épatante de Rosamund Pike, dans l’un de ses meilleurs rôles.

Dans la tornade post #Metoo, les films féministes se bousculent sur les écrans, pas toujours pour le meilleur. Dans ce contexte, l’apparition dans le paysage de Radioactive a tout d’une excellente nouvelle. Dans sa nouvelle fiction, Marjane Satrapi, la bédéaste et cinéaste à laquelle on doit l’admirable Persepolis où elle évoquait son itinéraire d’ado iranienne endurant le pire sous le régime des Ayatollahs, dresse le portrait nerveux de Marie Curie, la scientifique qui fut la première femme à recevoir le Prix Nobel et, à ce jour, demeure la seule à en avoir gagné deux en 1903 et en 1911.

Pour raconter l’histoire de son héroïne, Satrapi remonte aux origines c’est-à-dire aux années où la future Prix Nobel s’appelle encore Maria Salomea Sklodowska et quitte son pays natal, la Pologne, pour poursuivre ses études à Paris où elle affronte le racisme et le machisme qui sévissent dans l’Hexagone. Il en faut plus pour décourager la jeune physicienne et chimiste qui ne recule devant aucun obstacle pour faire carrière. Maria rencontre bientôt le grand amour de sa vie : Pierre Curie, un scientifique renommé. Elle l’épouse et devient ainsi Marie Curie, un patronyme "bien français". Main dans la main, le couple mène des recherches révolutionnaires sur la radioactivité. Leurs découvertes, dans les décennies ultérieures, seront exploitées pour le meilleur - des progrès considérables en médecine - et pour le pire : la bombe atomique…

Palpitant de la première à la dernière scène, Radioactive, sans jamais s’abîmer dans l’académisme rasoir, renseigne sur la vie et l’œuvre d’une femme hors du commun, farouchement libre et volontaire. Une femme qui bousculait les tabous, ne laissait personne lui marcher sur les pieds et méritait bien qu’on lui rende cet hommage non compassé. Dans la peau de Marie, Rosamund Pike, la star de Meurs un autre jour et de Gone Girl, profite de l’occasion pour incarner l’un des meilleurs rôles de sa carrière et contribue à la réussite de ce biopic qui, à l’image de son héroïne, plébiscite l’impertinence et châtie le conformisme. Une denrée rare en quelque sorte.
Radioactive, de Marjane Satrapi, avec Rosamund Pike, Sam Riley… Sortie le 11 mar

Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires