«Ma vie avec John F. Donovan »: (presque)un chef d’œuvre ! «Ma vie avec John F. Donovan »: (presque)un chef d’œuvre !

Cinéma

«Ma vie avec John F. Donovan »: (presque) un chef d’œuvre ! par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 12 Mars 2019

À quelques scènes près, on l’aurait bien sacré "film du mois" voire du trimestre ou de l’année. Mais c’est toujours comme ça avec Xavier : Il faut qu’il en fasse trop. Alors voilà : "Ma vie avec John F. Donavan" n’est que "très bien". C’est rageant !

Jusqu’à Mommy, en 2014, on les aimait bien, les films de Xavier Dolan. Avec leur mélange de romantisme et de cruauté, ils nous secouaient comme il fallait. Et puis on s’est lassé. La faute, surtout, à ce Juste la fin du monde braillard, sorti en 2016, avec cette ribambelle de stars française qui voulaient nous faire croire qu’ils étaient de la même famille (et puis quoi, encore ?).
Alors on l’attendait avec méfiance et curiosité ce premier film de Xavier tourné en anglais. Qu’il ait été mal reçu au festival de Toronto n’augurait rien de spécial. Le réalisateur le reconnaît lui-même: les critiques américains n’adhèrent pas vraiment à sa vision noire de la famille, son obsession pour la figure maternelle, ses thèmes LGBTQ+ jamais brandis en étendard, mais qui sous-tendent toute son œuvre. Dans Ma Vie avec John F. Donovan, il est aussi question d’homosexualité, celle que n'assume pas un acteur à succès qui se sent obligé de prendre pour couverture "sa meilleure amie" afin de ne pas décevoir son public féminin. Mais il est aussi question d’amitié: entre Donovan, la star, et Rupert, son jeune fan, s’installe au fil des lettres échangées une complicité dénuée de toute ambigüité. Mais le jour où cette relation épistolaire est découverte par les médias, le retour de bâton s’avère terrible…

Il est gonflé, Xavier. Filmer ses acteurs de profil, en contre-plongée, sous le menton… C’est risqué. N’importe quelle beauté s’en sortirait avec un goitre. Étrangement, Kit Harrington et Natalie Portman restent toujours sublimes, même sous cet angle. C’est que Xavier les aime, ses stars. Sa caméra, tout en ne les ménageant pas, les caresse, les cajole. En tête du casting, il y a donc le beau Kit, à qui il offre un trône bien différent, fragile, de celui de la série Game Of Thrones. Mais c’est un petit garçon qui lui vole presque la vedette : Jacob Tremblay déjà repéré dans Room, avec Brie Larson. Xavier aurait repoussé, dit-on, à plusieurs reprises le tournage de son film, pour pouvoir l’avoir. Et on comprend sa persévérance. Dans Ma Vie avec John F. Donovan, Jacob est si génial que ça en est presque inquiétant. Comment peut-on exprimer une palette d’émotions aussi large en ayant si peu de vécu ? Où Jacob est-il allé chercher tout ça ?

Face à lui, Natalie Portman campe une maman presque trop gentille et compréhensive. La jouer de façon un peu plus sèche aurait davantage justifié les reproches que lui fait son petit garçon lors d’une scène d’anthologie, bouleversante, la meilleure du film. Emporté par les trois-quarts de Moi John F. Donovan, par la maîtrise technique démontré par Dolan et son équipe lors de scènes (en particulier celles dans la boîte de nuit) qui n’ont rien à envier aux meilleurs thrillers américains, on s’est retrouvé freiné dans notre élan affectif par les longueurs finales, une scène un peu inutile avec Susan Sarandon dans une salle de bain, une autre dans une cuisine avec un étrange Dieu le père. Des passages trop appuyés qu’on voudrait oublier pour ne garder que le meilleur : le sentimentalisme assumé de Dolan, son regard à la fois fasciné et effrayé sur quelque chose qu’il connaît bien: la célébrité. Quand le cinéma se regarde dans un miroir, en toute lucidité, il touche au plus juste.

Sortie le 13 mars

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires