"L’homme fidèle": Louis Garrel nous gonfle-t-il (ou pas) ? "L’homme fidèle". Louis Garrel nous gonfle-t-il (ou pas) ?

Cinéma

"L’homme fidèle" : Louis Garrel nous gonfle-t-il (ou pas) ? par Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mardi 25 Décembre 2018

Entouré par son épouse Laetitia Casta et par Lily-Rose Depp, l’acteur-réalisateur interprète et met en scène une étrange histoire de triangle amoureux à… géométrie variable. Exaspérant ou séduisant ?

Louis Garrel et Laetita Casta, un couple à la ville comme chacun sait, figurent à l’affiche d’un film tourné par le premier nommé : l’argument people de L’homme fidèle fait peur, voire très peur. Et la première scène du film justifie toutes nos appréhensions. Dans un appartement des beaux quartiers parisiens, un couple d’amoureux, incarnés par Louis Garel et Laetitia Casta, batifole dans l’allégresse. Complaisance à tous les étages ? Rapidement, bonne nouvelle, tout déraille. Marianne (Laetitia) annonce à Abel (Louis) qu’elle est enceinte, mais que le gamin n’est pas de lui. Rupture. Et vrai début de L’homme fidèle, un film qui, malgré sa courte durée (1 h 15), ne cessera plus d’emprunter d’étranges chemins de traverse. Et de nous déconcerter, ce dont on ne se plaint pas.

Marianne et Abel, quelques années plus tard, se recroisent dans des circonstances dont on ne dira rien. Et le héros, en proie à ses sentiments toujours à vif, est entrainé à s’interroger sur les dissimulations de son ex, tantôt envisagée comme une fille martyrisée par le destin, comme une manipulatrice sournoise, voire comme une criminelle psychopathe. Parallèlement, Abel vit une autre aventure bizarre avec une jeune fille non moins bizarre : Eve (Lily-Rose Depp), ce qui ne simplifie en rien son existence en ce bas monde.

Pas de doute : L’homme fidèle est bel et bien un film de Louis Garrel, un acteur et cinéaste qui semble éprouver un malin plaisir à donner du grain à moudre à ses détracteurs, tout en prenant soin de surprendre. A l’heure de son premier film en tant que réalisateur en 2014, Les deux amis, le paradoxal Garrel se mettait déjà en scène en compagnie de sa girlfriend de l’époque (Golshifteh Farahani), mais signait une comédie délirante aux antipodes de l’autofiction geignarde. Rebelote aujourd’hui dans L’homme fidèle, un film qui slalome entre les genres - comédie, polar, drame - et qui a le bon goût de ne pas ressembler à grand-chose dans le paysage du cinéma français.

Certes, le cinéaste Louis Garrel aime beaucoup filmer l’acteur Louis Garrel, avec sa désinvolture dandy, son humour à fleur de mots et ses mines ténébreuses. Certes, il aime s’entourer des femmes de sa vie et de guest-star "tendance" pour lui donner l’élégante réplique. Pourtant, malgré les nombreux clignotants qui signalent la menace du "tout à l’ego ", L’homme fidèle, avec son atmosphère indécise et sa drôlerie singulière, entraine dans son charme impressionniste et finit par (presque) nous faire oublier le nombrilisme et les poses de son maître d’œuvre. Une sorte d’exploit…

L’homme fidèle, de Louis Garrel, avec Louis Garrel, Laetitia Casta, Lily-Rose Depp... Sortie le 26 décembre.

Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.