"Les Invisibles" : il est encore temps de les voir ! "Les Invisibles" : il est encore temps de les voir !

Cinéma

"Les Invisibles" : un film qu'il est encore temps de voir ! par Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Vendredi 25 Janvier 2019

400 000 entrées en première semaine : "Les invisibles" de Louis-julien Petit est le carton de ce début d’année. Et il le mérite : drôle mais pas désinvolte, grave sans tomber dans le pathos, ce film tombe à pic en ces temps troublés. Petite séance de rattrapage.

Filmer avec humour la précarité et l’exclusion sociale, c’est un pari risqué que le réalisateur Louis-Julien Petit relève haut la main. L’histoire de ces "Invisibles" ? Celle de quatre femmes qui, sommées de fermer la maison d’accueil pour femmes en difficulté dans laquelle elles bossent, décident de le laisser ouvert illégalement à la barbe des institutions. En tête du casting : trois actrices populaires, Corinne Masiero, Audrey Lamy et Noémie Lvovsky, qu’une multitude de seconds rôles percutants, ces dix dernières années, catapulte enfin en première ligne.

Pour compléter le trio, la jeune Déborah Lukumunea, repérée dans Divines, est formidable. Tout comme les actrices débutantes qui jouent ici leur propre rôle (de femmes SDF), et auxquelles des années de galère personnelle n’ont pas entamé l’incroyable énergie. L’actrice Corinne Masiero l’a déclaré en promotion : tout le monde sur le tournage a été payé pareil, personne n’a été exploité. On se dit qu’en pleine période Gilets Jaunes, le sujet aurait pu en refroidir plus d’un. Au contraire, il apporte un éclairage nouveau sur ce fléau  – la misère - en montrant celles qui la subissent sans tomber dans le voyeurisme. Et en leur redonnant une place cruciale dans la societé grâce à la solidarité et à la créativité.. 
En salles

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires