"Jackie", le grand rôle de Natalie Portman

Cinéma

"Jackie", le grand rôle de Natalie Portman

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 1 Février 2017

Dans "Jackie", le réalisateur chilien Pablo Larraín, excellent directeur d’acteurs, offre à Natalie Portman le grand rôle de sa trentaine. Oscar en vue ?

Elle ne pleure ni ne crie, Jackie, la First Lady, lorsque quelques heures après l’assassinat de son mari, John F. Kennedy, les vautours se jettent sur son fauteuil de président. Mais elle bout intérieurement. Et ça, bouillir, elle le fait à merveille, Natalie Portman, dans ce biopic où elle est de toutes les scènes. Regard noir, voix vacillante, tirant sèchement sur sa cigarette. Ses épaules elles-mêmes expriment la colère. Actrice toujours juste mais généralement sans profondeur (voir Planétarium), Natalie Portman trouve ici le grand rôle de sa trentaine. Ses partenaires lui filent un sacré coup de main, en particulier Greta Gerwig avec qui elle partage la scène la plus émouvante du film (celle où Jackie fait ses adieux à sa secrétaire). Tout comme le réalisateur, le Chilien Pablo Larraín, excellent directeur d’acteurs, qui ose un montage anti-académique et joue même le suspense avec la fameuse scène de l’assassinat à Dallas. Montrera ou montrera pas (la cervelle de John sur le beau tailleur de Jackie) ? Surprise…

"Jackie", de Pablo Larraín, avec Natalie Portman...

Erick Grisel

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus