"Arrête ou je continue" : au secours le couple !

Cinéma

"Arrête ou je continue" : une thérapie de couple réussie

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 5 Mars 2014

Dans "Arrête ou je continue", la réalisatrice Sophie Fillières dresse le portrait d'un couple à la dérive. Un sujet sérieux qui tourne à la comédie et dont la réussite repose sur l’interprétation d’Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric.

Elle s’appelle Pomme et ne veut plus qu’on la prenne pour une poire. Il s’appelle Pierre et n’en peut plus de rouler dans tous les sens... En couple depuis des lustres, ces deux-là ont pris de très mauvaises habitudes et chaque mot échangé est désormais une source de malentendus et de crispations. Un jour a priori comme les autres, alors que le duo se promène en forêt, Pomme prend une décision radicale : hors de question pour elle de s’en retourner avec sa "moitié" dans leur appartement. Puisque Pomme est dans la nature, autant y rester quelques jours histoire de réfléchir à son présent et à son avenir. Aussitôt dit, aussitôt fait. L’héroïne disparaît dans les taillis et laisse Pierre tout seul, pour le moins désemparé face à la fugue végétale de sa compagne. D'ailleurs, compagne ou ex-compagne ? C’est là toute la question.

Une énième variante sur le couple et ses désagréments ? Une interminable scène de ménage hystérique ? Deux fois non, et c’est vraiment tant mieux. Dans le bien nommé Arrête ou je continue, Sophie Fillières (déjà auteure des stimulants Aïe et Gentille) prend le parti d’en rire et met en scène une comédie farfelue autour de deux personnages qui ne savent plus où ils en sont avec leurs désirs, avec leur conjoint, avec eux-mêmes. Pourquoi retombe-t-on toujours dans les mêmes travers quand on s'engueule ? Pourquoi la "simple" présence de l’autre semble parfois à ce point insupportable ? Pourquoi ne prendrait-on pas la fuite pour se réinventer de fond en comble ?

Autour de ces "grandes" questions, la cinéaste, ennemie jurée de l’esprit de sérieux, trousse une farce délirante où tout - ou presque - est permis : se dire toutes ses vérités en face, même les pires, prendre la poudre d’escampette pour bavarder avec les arbres, métamorphoser ses torrents de larmes en cascades de rire. Pour incarner cette partition aussi insolente que profonde, il fallait deux acteurs complices et motivés. Sophie Fillières ne s’est pas trompée en convoquant Emmanuelle Devos et Mathieu Amalric, déjà réunis par le passé par Arnaud Desplechin et qui s’amusent ici comme des fous en incarnant ce couple infernal. Aucune raison de ne pas rire en leur excellente compagnie…  

"Arrête ou je continue", de Sophie Fillières, avec Emmanuelle Devos, Mathieu Amalric, etc… Sorti le 5 mars.

Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus