Cannes 2019 : voici la sélection officielle, et c’est pas mal du tout ! Cannes 2019 : voici la sélection officielle, et c’est pas mal du tout !

Cinéma

Cannes 2019 : la sélection officielle s'avère pas mal du tout !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 19 Avril 2019

Oh zut ! On avait décidé de ne pas descendre à Cannes cette année. Et vu la sélection officielle, on s’en mord un peu les doigts. Mais bon, si ça trouve, on va se trouver un petit Airbnb de dernière minute. C’est qu’on ne voudrait pas rater le retour de Xavier Dolan, le chouchou du festival, sur le tapis rouge…

C’est lors de la désormais rituelle conférence de presse que Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, toujours bien austère dans son petit costume gris, a annoncé la sélection des films en lice pour gagner la Palme d’Or.

Du 14 au 25 mai 2019, le jury cannois présidé par Alejandro Iñárritu, aura la lourde tâche de décerner les palmes. Et si l’on savait déjà que le long-métrage The Dead don’t Die de Jim Church était choisi comme film d’ouverture, on trouve dans cette sélection quelques heureuses surprises... Et quelques vieux de la vieille qu’on est bien content de revoir (eh oui, à Cannes, il faut des stars).

Une parité loin d’être respectée, mais il y a un mieux
Pour cette 72e édition, on retrouve le déjà trois fois palmé Ken Loach, pour Sorry we missed you (on se doute qu’on ne va pas encore rigoler). Notre québécois préféré Xavier Dolan sera également de la partie avec Maxime Maxime, tout comme Pedro Almodovar pour Douleur et Gloire. Les frères Jean-Pierre et Luc Dardenne vont re-pointer leur nez avec Le jeune Ahmed (l’histoire d’un jeune garçon qui tombe dans le fondamentalisme). Et Terrence Malick, lui aussi de retour, n’a pas intérêt de nous décevoir avec Une vie cachée.

Trois femmes étaient en lice pour la Palme d’Or l’an dernier. Cette année, le Festival de Cannes nous offre la sélection la plus féminine de l’histoire avec… Quatre femmes en compétition officielle. Côté réalisatrices françaises, on retrouve la talentueuse Céline Sciamma en lice avec Portrait de la jeune fille en feu, mais aussi Justine Triet (Victoria), qu’on adore, pour Sybil.

Autre réalisatrice en compétition dont on attend beaucoup : Mati Diop, cinéaste franco-sénégalaise. Elle présentera son premier film de fiction Atlantique, qui aborde la question des réfugiés. La quatrième femme en lice est l'Autrichienne Jessica Hausner (Amour fou) pour Little Joe, un film sur les transformations génétiques. Toutes sélections confondues, on retrouve 13 femmes en compétition officielle, contre 21 hommes. Un nombre encore faible, mais en progression depuis plusieurs années. Seul point noir de ce festival, il va falloir se fader une palme d’or honorifique à Alain Delon qui ferait mieux d’ajouter un bon film à se filmo plutôt que de ressasser une fois de plus son passé.

Erick Grisel avec C.M.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires