"20 ans d’écart" : l’amour, c’est bien !

"20 ans d’écart" : l’amour contre les clichés

"20 ans d’écart" : l’amour contre les clichés

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mercredi 6 Mars 2013

La comédie romantique made in France vouée aux clichés et aux gags pachydermiques ? Pas sûr... La preuve avec "20 ans d’écart", un film stimulant royalement incarné par Virginie Efira et Pierre Niney.

Quand il tente de rivaliser avec son cousin américain sur le terrain miné de la comédie romantique (un réservoir à poncifs et à épanchements prévisibles), le cinéma français se prend trop souvent les pieds dans le tapis de la médiocrité. Bonne nouvelle : 20 ans d’écart, signé David Moreau, intègre le club très fermé des réussites du genre, aux côtés de L’arnacoeur, avec le couple Vanessa Paradis/Romain Duris et, plus récemment, de Je me suis fais tout petit avec la même Vanessa Paradis et Denis Ménochet.

Alice, 38 ans, rédactrice en chef d’un magazine féminin, est considérée comme une quasi vétérante par ses supérieurs qui, histoire de valoriser l’image "moderne" de leur journal, aimeraient bien la voir s’abandonner aux tics de l’époque. Soucieuse de conserver son job, Alice décide donc de simuler une liaison hot avec un jeune type qui a l’âge d’être son fils et espère ainsi donner des gages de bonne volonté cougar et jeuniste à ses patrons impitoyables.

Evidemment, le jeu de rôles se complique, sans quoi de comédie romantique il n’y aurait pas… Culte de l'image, obsession de la réussite, clichés quant à la différence d'âge... Dans 20 ans d’écart, David Moreau, épingle joliment tous les conformismes et mitonne une comédie stylée et pas sotte qui bénéficie de la prestation impeccable de ses acteurs. Si Pierre Niney, futur Yves Saint-Laurent dans le biopic à venir de Jalil Lespert, confirme que les metteurs en scène de l’Hexagone ont de bonnes raisons de croire en lui, la part de la lionne est réservée à Virgine Efira, plus que convaincante dans la peau de la trentenaire écartelée entre ses ambitions professionnelles et ses désirs d’échappée belle sentimentale. Beau combat !

20 ans d'écart de David Moreau, en salles le 6 mars.

Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus