« Les veuves » : un thriller féministe trépidant

Cinéma

"Les veuves" : un thriller féministe trépidant par Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mardi 27 Novembre 2018

Réalisé par Steve McQueen, "Les veuves" est un film de genre impérial où des héroïnes braqueuses réussissent là où les leurs ex ont lamentablement échoué. Ce thriller féministe nous fait oublier le pitoyable "Ocean’s 8" sorti sur les écrans il y a quelques mois.

Souvenez-vous, c’était en juin dernier. Soucieux, après des décennies d’aveuglement, de donner enfin des gages de leur bonne volonté féministe, les pontes hollywoodiens, en plein opportunisme post-Weinstein, sortait sur les écrans Ocean’s 8, une déclinaison "girly" de la franchise créée par Steven Soderbergh et interprétée par George Clooney, Brad Pitt, Matt Damon et consorts. Patatras, le film, incarné entre autres par Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway et Rihanna, décevait dans les grandes largeurs en mettant paresseusement en scène une bande de braqueuses attirées par les apparats bling-bling et les bijoux king size.

Bonne nouvelle : l’heure de la vengeance a sonné pour les femmes et pour les braqueuses. Dans Les veuves, Steve McQueen (oscarisé en 2014 pour 12 Years a Slave, son chef-d’œuvre sur l’esclavage), signe un film d’un tout autre calibre. Dans ce thriller d’une redoutable efficacité et d’une non moins redoutable intelligence, le cinéaste s’intéresse au destin de quatre héroïnes de Chicago : Veronica (Viola Davis), Linda (Michelle Rodriguez), Alice (Elizabeth Debicki) et Belle (Cynthia Erivo). Quatre filles qui n’ont rien en commun sinon l’essentiel : avoir récemment perdu leurs époux voyous, tous décédés suite à un braquage qui a mal tourné. Contrainte d’unir leurs forces pour rembourser les dettes accumulées par les défunts, la bande des quatre se lance dans une périlleuse entreprise criminelle qui réservera son lot de surprises. Pas toutes bonnes les surprises…

Faire étalage de son féminisme de principe dans un film de genre ne suffit pas. Encore faut-il avoir quelque chose à raconter, savoir concocter un scénario digne de ce nom et maîtriser la grammaire du thriller. Dans Les veuves, Steve McQueen coche toutes les cases. Le film, trépidant de bout en bout, invite à un vertigineux voyage dans l’Amérique d’aujourd’hui, traumatisée par les tensions raciales, la décrépitude sociale et le culte de la violence. Bien aidé par ses quatre actrices principales, McQueen met en scène une fiction intense où les femmes, loin de servir de démagogiques faire-valoir, mènent un combat vital pour s’affranchir d’un univers où les mâles (les morts comme les vivants) leur cherchent des noises. Une lutte émancipatrice qui mérite d’être applaudie deux fois plutôt qu’une.

Les veuves, de Steve McQueen, avec Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki... Sortie le 28 novembre.

Olivier De Bruyn

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus