chronique calvi chronique calvi

À quel âge est-on trop vieux pour aller à Calvi On...

À quel âge est-on trop vieux pour aller à Calvi On The Rocks ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Samedi 6 Juillet 2013

Le festival Calvi On The Rocks fête sa onzième édition cette année. De quoi mettre un coup de vieux aux festivaliers des premiers temps, nostalgiques de 2002…

Les années passent, et le festival de Calvi ne trépasse : plus d’une décennie à se trémousser au son électro des meilleurs DJs du festival, la question se pose. Peut-on être trop vieux pour le festival On The Rocks ?

Déjà, rappelons que depuis deux ans, il faut être majeur pour avoir le privilège de pénétrer le Théâtre de Verdure, scène unique des concerts du festival. En effet, si au départ des familles locales pouvait se déplacer pour voir des groupes électro-rocks branchés, c’est désormais impossible d’y emmener ses bambins ou ses ados. La raison est simple : Calvi est l’un des seuls (le seul ?) festival de musique français à servir de l’alcool fort (très fort) à ses bars. Effrayés par le traumatisme probable, il faut donc avoir plus de 18 ans pour voir les Midnight Juggernauts sur scène en sirotant sa vodka-coca. Normal.

Lionel Bensemoun, l’un des deux fondateurs du festival corse, ajoute en plaisantant, les pieds dans le sable de la plage In Casa : "Je vais sur mes 41 ans, j’ai failli ne pas venir cette année…" Quant à Paulina Lempicka, une fidèle du festival, elle prend les choses avec philosophie et nous délivre ses bons tuyaux : "Je viens ici depuis 2006 ! Je ne sais pas si on jour on devient trop vieux pour s’amuser, mais une chose est sûre : le corps encaisse moins bien les nuits blanches à répétition. D’ailleurs, le bon spot pour décuver reste la plage Mar a Beach (la plus petite et difficile d’accès, par un sentier ou directement par bateau, ndlr). L’ambiance y est beaucoup plus zen que les autres plages et c’est vraiment l’endroit idéal pour siester." 

Comme quoi, avec le temps vient aussi la sagesse, et comme le disent les locaux, amusés par la question qui nous taraude : "Au moins, c’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace !" Alors en attendant, tant que le corps le permet, on dit pas non à de la musique au soleil !

Bethsabée Krivoshey

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires