ALOE ALOE

Vanity

Tendance beauté : pourquoi la plante d'aloé vera est-elle l’alliée de votre été ? par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 3 Juillet 2019

À appliquer ou à boire, l’aloé vera est une source inépuisable de bienfaits depuis des milliers d’années. Pas étonnant donc, qu'on la retrouve dans de nombreux produits cosmétiques.

Quelle plante stimule les défenses immunitaires, cicatrise, agit comme un anti-inflammatoire ? C’est l’aloé vera qui est depuis 6 000 ans utilisée tant en phytothérapie qu'en dermatologie ou en cosmétologie. Elle trouverait ses origines en Afrique et dans quelques îles situées dans l'océan Indien. Le gel de cette plante était employé pour soigner les problèmes de peau et la constipation dans la Grèce Antique et en ancienne Egypte, car elle favorise l'élimination des toxines et soulage les crampes d'estomac et les maux gastriques. Comme si cela ne suffisait pas, elle constitue même un excellent antioxydant pour lutter contre le vieillissement cellulaire. Un sans faute que la dermatologie et la cosmétologie ont bien compris. Ces deux disciplines en exploitent le gel qui présente des propriétés de stimulation biogène. Il multiplie, par 7 ou 8, la production des fibroblastes, qui créent le collagène humain. Hydratant et émollient, il adoucit la peau irritée, brûlée en surface ou très sèche.
Du coup, elle est un ingrédient de choix pour les marques de skincare : contour des yeux, masques pour le visage, soins après-soleil mais aussi soins capillaires. Bien souvent, on ne se rend pas compte que notre routine en contient. Ou bien, on se procure un tube d’aloé vera pure en gel, en pharmacie. Cette version aide à bien des maux : à appliquer sur un cuir chevelu qui démange, à passer sur un vilain coup de soleil, soulage les affections de la peau comme l’acné, l’eczéma, le psoriasis et les démangeaisons. Petite sélection de la rédaction !

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires