Prolonger son bronzage : vous ne pourrez plus vous passer de cette brume Prolonger son bronzage : vous ne pourrez plus vous passer de cette brume

Vanity

Oui, vous ne pourrez plus vous passer de cette brume pour prolonger votre bronzage par Alice Elia

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mardi 28 Août 2018

Vous revenez de vacances et voulez garder cette bonne mine le plus longtemps possible ? Ou, au contraire, vous ne revenez de rien du tout, mais vous voulez faire comme si ? Cette formule high tech, efficace et facile à utiliser, est pour vous.

Ça vous a pris tout l’été, mais ça y est : vous avez enfin le bronzage parfait. Et vous n’avez (presque) pas besoin de vous maquiller tellement vous avez bonne mine. Problème : la durée de vie des cellules étant de 28 jours, le bronzage s’estompe au bout de deux semaines et disparaît au bout d’un mois. Quand il n’est pas devenu gris à cause d’un excès de cellules mortes. Bref. Si vous avez pris vos vacances en juillet, tout ça n’est probablement plus que de l’histoire ancienne. Et sinon, soyons lucides, les jours de votre bronzage sont comptés. Alors ? Il n’y a plus qu’à forcer sur la poudre de soleil ? Pas forcément.

Comme vous, on n’avait pas forcément gardé un très bon souvenir de nos expériences autobronzant : une application compliquée, des zébrures pas très esthétiques, une odeur pas franchement agréable et une teinte orangée qui évoquait plus Donald Trump que Gisele… C’était sans compter les nouvelles formules, en particulier celles en brume, comme l’Aqua-Brume Bronzage Visage Purity de St. Tropez. Qu’est-ce qu’elle a de différent ? Tout. (On préfère préciser : cet article n’est PAS sponsorisé, on partage juste avec vous notre coup de cœur. De rien, de rien).


- Son format brume fait qu’elle se répartit uniformément sur la peau et qu’il n’y a pas besoin de l’étaler, donc pas de risque de traces et pas besoin d’aller se laver les mains après.
- On peut en vaporiser à n’importe quel moment de la journée sous son make-up ou pardessus, pour se rafraîchir. Pas besoin d’attendre que ça sèche et la peau n’est pas grasse ou luisante.
- Le hâle procuré est subtil, donc on peut doser l’intensité au fil des applications. Il suffit d’en appliquer une fois par jour jusqu’à atteindre l’intensité désirée. De la bonne mine façon après-midi au parc au hâle plus prononcé procuré par quelques jours au soleil, le résultat n’est ni artificiel ni caricatural.
- L’odeur est beaucoup moins présente. Il y a même à l’application un léger parfum type fleurs tropicales. Quelques heures après, l’odeur caractéristique de la DHA (molécule responsable de l’autobronzant) s’est développée, mais ça reste discret.

Bref, que vous soyez adepte de l’autobronzant ou pas, ça vaut vraiment le coup d’essayer. Et d’ailleurs on ferait peut-être bien d’en envoyer un flacon à Donald.


Brume Bronzage Visage Purity de St. Tropez, 36 euros.

Alice Elia

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus