Capture Youth de Dior

Vanity

LE geste à faire pour garder une peau fraîche le plus longtemps possible

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Mardi 16 Janvier 2018

S’il y a bien une chose à faire pour se protéger du vieillissement, c’est ça : booster le pouvoir anti-oxydant de sa peau grâce à une routine de soin bien ciblée.

Depuis quelques mois, le terme "anti-âge" a mauvaise presse. Fondé sur le présupposé que le temps est forcément un ennemi, il est jugé trop négatif, en plus d’être déconnecté des aspirations des femmes, pour qui l’objectif ne serait plus tant de ne pas vieillir, que de vieillir bien. En septembre 2017, le magazine américain Allure, spécialiste de la beauté, s’est même engagé, dans un numéro en forme de manifeste avec l’actrice Helen Mirren (72 ans) en couverture, à ne plus jamais utiliser le terme. Sans forcément aller jusque-là, pas sûr en effet qu’il soit très souhaitable (ni très réaliste) d’essayer de garder toute sa vie la même tête. Par contre faire en sorte que cette tête reste agréable, ça oui. Trois fois oui. S’il fallait une étiquette pour qualifier ce nouveau rapport au temps qui passe, ce serait l’anticip’aging. Une attitude intelligente qui consisterait non pas à essayer (en vain) de corriger (le vilain mot !) les signes de l’âge, mais à les anticiper de façon personnalisée pour repousser leur apparition. Si, si, c’est possible !

Grâce aux nouvelles techniques de séquençage du génome, la médecine dite "prédictive" est en effet capable désormais de prévoir, donc de prévenir, quelles affections tel ou tel patient va développer avec le temps. Et la bonne nouvelle, c’est qu’on peut parfaitement appliquer ce principe à la cosmétique et, pour la première fois, mettre ces progrès au service de la peau. Comment ? En partenariat avec l’Institut Européen des Antioxydants, les labos Dior ont découvert que le pouvoir antioxydant de l’épiderme (c’est à dire sa capacité à se défendre contre les agressions extérieures) était intimement lié à l’âge. Plus le pouvoir antioxydant est élevé, plus la peau est jeune. D’où l’intérêt de mesurer, et surtout de renforcer, ce pouvoir antioxydant. Et c’est là qu’arrive la meilleure nouvelle. Car on sait désormais comment s’y prendre.


Comme l’ont démontré des études faites avec l’Université Pierre et Marie Curie en collaboration avec Dior, le pouvoir antioxydant de la peau reposerait en réalité sur la glyoxalase, un mécanisme par lequel la peau se défend naturellement des agressions (pollution, UV, stress, fatigue…) qui l’oxydent et la marquent irréversiblement. En boostant ce mécanisme, on prolongerait la jeunesse de l’épiderme. Mais pour affiner encore l’approche, il faudrait aussi s’attacher à traiter les problématiques actuelles de la peau, car son état aujourd’hui détermine l’apparence qu’elle aura demain. Cela fait sens intuitivement, mais c’est aussi prouvé scientifiquement : une peau sujette aux rougeurs ne vieillit pas comme un épiderme à tendance grasse… et encore moins comme une peau normale. Ce qui rend d’autant plus crucial un retour à l’équilibre. Une peau normale est non seulement plus jolie : elle vieillira mieux aussi. Bref, on l’a compris, la bonne équation pour assurer le futur de son épiderme est simple : traiter les problématiques actuelles de la peau (grasse, sèche, en manque de tonicité, d’éclat…), tout en renforçant son pouvoir antioxydant pour qu’elle lutte mieux contre les agressions au fil du temps et reste fraîche plus longtemps.


Nouvelle gamme Capture Youth de Dior, crème anti-oxydante & 5 sérums à découvrir sur dior.com

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus