Voici pourquoi les extensions de cils peuvent s’avérer dangereuses pour la santé Voici pourquoi les extensions de cils peuvent s’avérer dangereuses pour la santé

News

Voici pourquoi les extensions de cils peuvent s’avérer dangereuses pour la santé par Pierre-Guillaume Ligdamis

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 20 Novembre 2019

Pratiques pour transformer son regard en un battement de cils, les extensions de cils n’en demeurent pas moins dangereuses pour la santé si elles sont posées dans de mauvaises conditions sanitaires. Si bien qu’elles peuvent même favoriser l’apparition de poux de cils. Ergh !

Plébiscitées par les stars ou les influenceuses beauté, les extensions de cils ont depuis quelques années le vent en poupe. La promesse est en effet plutôt belle et a de quoi en faire rêver plus d’un.e. Grâce à cette technique il est possible de passer de cils courts et fins à des cils beaucoup plus longs et volumineux, en un clin d’oeil. Pratique pour faire l’impasse sur le mascara, dire adieu à son recourbe cils et se réveiller tous les matins avec un regard de biche sans effort. 

Pourtant d’après de nombreux ophtalmologistes, les extensions de cils présenteraient bien plus d’inconvénients que d’avantages surtout d’un point de vue sanitaire. Les spécialistes pointent notamment du doigt le risque accru de réactions allergiques et d’infections bactériennes qu’elles peuvent causer. Plus inquiétant encore, les extensions de cils lorsqu’elles sont posées dans de mauvaises conditions pourraient aussi être à l’origine de poux… Voilà qui est ragoutant et qui d’un coup donne beaucoup moins envie d’y succomber. 

Selon le site ABCNews7, des optométristes auraient constaté une augmentation du nombre de patients souffrant de "poux de cils" sur leurs extensions de cils. Ces parasites qu’on appelle aussi scientifiquement demodex se développent de la même façon que les poux présents dans les cheveux en se propageant cette fois ci à la racine des cils, pour plus facilement se nourrir de notre sang. 
Bien qu’il soit également tout à fait possible d’attraper des poux sur nos cils naturels, la pose d’extensions expose davantage à ce risque. Au moment de la première application, des retouches (qui ont lieu tous les mois voire toutes les 3 semaines) ou de la dépose vous aurez effectivement trois fois plus de chances d’être en contact avec des peignes, des serviettes ou des applicateurs de cils sales, qui favoriseront les poux.
C’est pour cette raison qu’il convient de bien s’informer sur le salon dans lequel vous allez effectuer les extensions, de bien vérifier que celui-ci respecte des règles d’hygiène essentielles et que tout le matériel utilisé soit bien stérile.

Interrogée par Refinery29, la Dr Jennifer Tsai, optométriste à New York  a listé les différents symptômes qui doivent vous mettre en alerte dans le cas où cela venait à vous arriver : "les symptômes des poux de cils peuvent se manifester par une irritation des paupières, des rougeurs, des démangeaisons, ou un gonflement".  Elle recommande donc de rapidement consulter un ophtalmo qui saura vous prescrire une pommade antibiotique afin de tuer immédiatement les parasites. Autrement vous risquez de vous exposer à une perte de cils, une inflammation de la paupière ou une baisse de vos performances visuelles.
Sachez qu’il est aussi recommandé de nettoyer régulièrement vos faux-cils car cela permettrait de limiter la prolifération des bactéries. Pour cela vous pouvez bêtement vous munir d’un coton-tige et d’un peu d’eau micellaire.
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires