The Crown The Crown

News

The Crown : tous les secrets des coiffures de la saison 3 révélés par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Jeudi 19 Décembre 2019

Chignons démesurés, brushings maitrisés, postiches... Les coiffures de la saison 3 de The Crown ont demandé des heures de travail. La coiffeuse de la série Cate Hall, en a révélé tous les secrets.

Avouez-le, regarder The Crown n’est pas seulement une immersion dans la grande Histoire ; c’est aussi un festival de style, de tenues, de coiffures et de maquillage. Qui plus est dans la saison 3, dont l’intrigue se déroule à cheval entre les sixties et les seventies. Œil de biche et chignons de dingue de la princesse Margaret, les brushings gonflés de Camilla Shand et la dégaine preppy de la princesse Anne. Esthétiquement si beaux que l’édition du Glamour UK a interviewé la personne derrière les choix de coiffure, Cate Hall, alors même que celle-ci travaille sur le tournage de la saison 4. La professionnelle a expliqué avoir tout naturellement passé des mois à consulter des archives photos et vidéos. Ces "bibles" d’images ont été réalisées pour "chaque personnage et actualiser chronologiquement, si bien que les acteurs s’y réfèrent régulièrement", raconte-elle. Le défis de Cate Hall ? Grimer les acteurs sans que cela soit flagrant. Tout un art. Voici ses secrets.

#1 Six perruques pour la Reine Elizabeth, interprétée par Olivia Colman



Cate Hall n’ayant rejoint les équipes de la série que pour la saison 3, elle s’est basée sur ce qu’était la reine à ce stade de sa vie : "une reine plus mature et installée". Un grand nombre de bigoudis à la mode dans les années 1950 - 1960 auraient été testés pour arriver à un résultat satisfaisant. Cate Hall a expliqué avoir utilisé une perruque légère en début de saison – années 1960 – puis une perruque "plus volumineuse, avec des cheveux gris supplémentaires au niveau des tempes", révèle-t-elle. La professionnelle aura travaillé avec six perruques lors de cette troisième saison. Une coupe emblématique que la reine porte encore aujourd’hui.

Le bon accessoire : rouleaux chauffants volumisants T3, 38 mm, Sephora, 25 €. 



#2 Les chignons crêpés de la princesse Margaret, interprétée par Helena Bonham Carter



Même s’ils ont en moyenne 79 ans aujourd’hui, Cate Hall a eu la chance de rencontrer les coiffeurs de la princesse Margaret. "Ils nous ont donné une masterclass sur la pose de diadème et nous ont même prêté quelques postiches originaux de Margaret", dévoile-t-elle. "Le moment le plus incroyable a été quand ils ont sorti une mèche de cheveux de la princesse qu'ils avaient gardée et soudain, elle réelle et plus un personnage dans un script." Très à la pointe de la mode, la princesse Margaret est dépeinte dans la série comme un esprit libre, aimant l’art et la musique. L’histoire rapporte que la sœur de la reine – frustrée de ce second rôle – élaborait des coiffures toujours plus hautes pour palier à sa petite taille. Dramatiques, gonflés, les chignons de Margaret sont agrémentés de postiches, de franges amovibles et de racines crêpées. Afin de créer les looks échevelés de Margaret, les équipes de coiffeur ont utilisé le spray de finition "Thickening Dry Spun" de chez Bumble and bumble.

Le bon produit : spray de finition "Thickening Dry Spun", Bumble and bumble sur Birchbox, 32 €.



#3 La crinière gonflée de la princesse Anne, interprétée par Erin Doherty



Dans la saison 3 de The Crown, la princesse Anne est l’adolescente anglaise des sixties par excellence. Ces cheveux, qu’elle porte raides, sont longs et blonds. Le mouvement est obtenu par crêpage. L’actrice a révélé que le maquillage ne prenait que quelques minutes alors que la coiffure demandait plus de travail. Il faut savoir qu’adolescente la princesse avait des cheveux épais et nombreux. Une crinière qui signait son style naturel très seventies. "Une fois que la perruque était fixée, explique Cate Hall, les propres cheveux d'Erin ont été enfilés à travers des interstices du filet pour se mélanger à ceux de la perruque", explique Cate Hall avant d’ajouter : "Nous injectons de la poudre dans les cheveux d'Erin avec une grande brosse ronde, puis nous posons ses cheveux sur des rouleaux chauds et nous finissons par une lotion fixante." Résultat ? Une crinière douce et texturée.

Le bon produit : lotion, "Volumizing tonic", Aveda chez Sephora, 24 €.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires