Sandbagging, la nouvelle technique pour fixer le maquillage

Sandbagging, la technique make-up anti-cernes

Sandbagging, la nouvelle technique pour fixer le maquillage

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 8 Avril 2016

Après l’astuce de la farine de maïs qui remplace la poudre minérale, voici la technique du sandbagging pour avoir un maquillage parfait toute la journée. En quoi cela consiste ? Explications.

Lancée par le maquilleur personnel de Kim Kardashian, Mario Dedivanovic, la technique du sandbagging, "sac de sable" en français, s’empare peu à peu des réseaux sociaux et conquiert de nombreuses blogueuses beauté.

###twitter###Son principe ? Réduire les poches sous les yeux, cacher des cernes parfois trop importantes et surtout fixer son maquillage. Comment ? Après avoir réalisé sa routine maquillage et unifié son teint, on applique sous ses yeux une épaisse couche de poudre libre. Puis, on estompe la matière mais pas trop, afin de donner un résultat naturel et discret tout en ayant une couche protectrice. De plus, cette technique permet d’absorber l’excédent de sébum, pas toujours très glamour, présent sur la peau. Enfin, on estompe à nouveau pour ne laisser qu’un teint matifié et ultra parfait.

Bref, fini la peau grasse ou le maquillage qui coule, le sandbagging va vous sauver la vie ! Voici quelques images qui devraient vous éclairer sur la technique à suivre :

 

 

Amazing tutorial by @makeupbyevon #Makeup #MakeupArtist #BakingMakeup

Une vidéo publiée par Belleza Sisters (@bellezasisters) le

 

Ava Skoupsky

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus