Le Nesting : rester chez soi c’est tendance !

News

Glander chez soi porte un nom : le nesting. Et c’est tendance !

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Faire la fête jusqu’à l’aube tous les weekends : c'est fini. Ce qu’on veut aujourd’hui, c’est passer du temps sous la couette devant une bonne série, et ne rien faire de plus. La pratique est très tendance et porte même un nom : le nesting.

Que celui qui n’a jamais mis un faux plan à ses potes un vendredi soir pour regarder Koh Lanta se manifeste. Et surtout, que celui qui trouve ça relou se fasse connaître, car c’est lui le ringard ! Passer des soirées à ne rien faire à part prendre soin de soi, c’est tout à fait "in" et ça s’appelle le nesting (en français : "faire son nid"). Dans les pays anglo-saxons, le nesting décrit cette période lorsqu'une femme enceinte reste chez elle pour préparer l'arrivée du bébé. Mais le nom a été détourné depuis. Tout comme le hygge, le Lagom et le cocooning, cette pratique nous arrive tout droit des pays scandinaves et prône le retour au calme.

Au programme : jardinage, peinture, décoration, détente avec ses proches… Toutes les activités sont bonnes à prendre à partir du moment où elles font se sentir bien. On évite de courir partout le weekend et on pense à recharger ses batteries. Et ce sans la moindre once de culpabilité. Rester chez soi plutôt que de sortir tout le weekend : c’est tendance, et ça nous arrange bien !   


Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.