Le Coca-Cola light serait-il la clé pour vivre plus longtemps ? Le Coca-Cola light serait-il la clé pour vivre plus longtemps ?

News

Le Coca-Cola light serait-il la clé pour vivre plus longtemps ? par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 30 Avril 2018

D'après Theresa Rowley, 104 ans, le Coca-Cola light serait un sérum de jouvence. Ce n'est pas celui auquel on s'attendait ...

104 ans et toutes ses dents. Ou presque. Theresa Rowley a fêté son cent-quatrième anniversaire le premier janvier 2018 dans sa maison de retraite du Michigan, aux Etats-Unis. Elle en a profité pour partager son secret de longévité avec le monde entier : boire au moins une cannette de Coca-Cola light par jour. A peine le breuvage sorti en 1982 que la centenaire a commencé à en consommer. "Lorsque j’ai eu cent ans, je pensais ne jamais avoir 101 ans, que je mourrais d’ici-là, explique-t-elle. Puis, j’ai eu 101 ans, et il ne s’est rien passé. Me voilà à 104 ans, et il ne se passe toujours rien".

Sa dose de soda est la seule constante dans son mode de vie depuis trente-six ans. Elle est donc intimement convaincue qu’il agit comme un sérum de jouvence. Ah et elle mangeait de la salade de pommes de terre tous les jours aussi... mais c'est moins glamour. Attention cependant à ne pas prendre cette information au pied de la lettre : adopter le même mode de vie ne rend pas immortel. Comme tout produit alimentaire, le Coca-Cola light est à consommer avec modération.

Theresa Rowley n’est pas la première centenaire à livrer son secret de longévité. Jeanne-Louise Calment, doyenne de l’humanité avait elle aussi révélé ses petites habitudes. Décédée en 1997 à l’âge spectaculaire de 122 ans, elle pensait avoir vécu si longtemps grâce à un verre de porto quotidien et au kilo de chocolat qu'elle mangeait par semaine (ça fait beaucoup, même à Pâques). Emma Morano, une italienne décédée en 2017 à 117 ans avait quant à elle confié que son célibat était la raison principale de sa longévité. Cela ne nous étonne guère, on le disait il n’y a pas si longtemps : les hommes sont une source de stress deux fois plus importante que les enfants. En attendant, on n'est pas sûrs que s'éloigner des hommes en mangeant autant de chocolat et en buvant du Coca-Cola light tous les jours nous rende heureux ... et en bonne santé. 


via Giphy

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus