Écologie : vers une interdiction des cosmétiques miniatures dans les salles de bain d'hôtels ? Écologie : vers une interdiction des cosmétiques miniatures dans les salles de bain d'hôtels ?

News

Écologie : les cosmétiques miniatures dans les salles de bain d'hôtels seront-ils bientôt interdits ? par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 29 Octobre 2019

Dernière initiative en matière de développement durable, réfléchir aux déchets générés dans les salles de bain d’hôtels. La Californie se place comme premier État américain à adopter une loi visant à interdire la mise à disposition de ces cosmétiques miniatures.

Adorables et souvent luxueux les kits d’accueil dans les salles de bain des hôtels font partie intégrante de l’expérience client. Pourtant, la Californie a annoncé son intention d’interdire toutes les minis bouteilles en plastique à usage unique dans les salles de bain de ses hôtels d’ici 2023, dans le premier projet de loi du genre, prévoyant des amendes pour ceux qui ne s’y conformeraient pas. Pourquoi une telle mesure ? Parce que ces toutes petites – et nombreuses – attentions représentent une quantité non négligeable de déchets plastiques. Un gaspillage qui pourrait être évité grâce à des alternatives plus économiques et respectueuses de l’environnement.
Cette règle s'appliquera à tous les logements de plus de 50 chambres. Les hôtels qui en comptent moins devront se conformer à la règle en 2024.


Labels et initiatives isolées
De nombreux hôtels ont ouvert la voie avec leurs propres initiatives en matière de développement durable. Ainsi le groupe hôtelier InterContinental (IHG), qui est propriétaire des hôtels Holiday Inn et Crowne Plaza, s'est engagé à retirer tous les mini-articles de toilette de ses salles de bain d'ici 2021. Quelque 200 millions de flacons en plastique vont être remplacés par des distributeurs rechargeables. La chaîne d'hôtels Marriott a également annoncé le remplacement de ses cosmétiques à usage unique par des bouteilles plus grandes, contenant l’équivalent de 10 à 12 versions miniatures. Une fois pleinement mis en œuvre, ce programme devrait empêcher de jeter 500 millions de ces bouteilles chaque année. De nombreux hôtels utilisent également des distributeurs muraux.
Cette question de l’élimination des déchets cosmétiques a généré le lancement de Clean Conscience, une organisation caritative qui collecte les gels douche ou shampoings partiellement utilisés par les hôtels. Le Ritz London, le Dorchester et le Brown’s Hotel à Mayfair sont déjà partenaires de cette organisation caritative. Dans ces établissements, certaines miniatures sont décantées et reconditionnées dans de grands contenants, puis donnés à des personnes dans le besoin. Unisoap en France, SapoCycle en Suisse ou Clean the World aux États-Unis récupèrent les savons solides pour les reconditionnés.
Plus largement, les labels Clef Verte et l’écolabel européen militent pour une hôtellerie plus clean avec la mise en place des ampoules LED, produits d’entretien écologiques, économiseurs d’eau, literie certifiée écoresponsable. Ou bien en proposant de ne pas remplacer les serviettes chaque jour ou en mettant à disposition des aliments en vrac - non emballés - pour les petits déjeuner non emballés.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires