#DontRushChallenge : le message d’empowerment féminin des créatrices du challenge #DontRushChallenge : le message d’empowerment féminin des créatrices du challenge

News

#DontRushChallenge : voici le message d’empowerment féminin de ses créatrices

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mardi 14 Avril 2020

Selon ses créatrices, le #DontRushChallenge a un double message : distraire mais aussi cultiver l’empowerment des femmes. Un message super positif qui a hissé le challenge en top des recherches.

Quand, le 22 mars, Toluwalase Asolo, étudiante en gestion d’entreprise de 20 ans, a publié un challenge sur Twitter, savait-elle que celui-ci deviendrait viral ? Peut-être pas… Pourtant, nous l’avons tous vu passer. Sur le rythme de Don’t Rush du duo britannique Young T et Bugsey, elle et sept de ses amies changent de look un en coup de pinceaux de maquillage. Cette "baguette magique" est ensuite passée virtuellement à la prochaine candidate au total make-over qui passe d’un look saut du lit à une silhouette super apprêtée. Et voici que ces 26 secondes ont cumulé 2 millions de vues, faisant passer le #DontRushChallenge en tête des activités de confinement. Alors ce challenge est-il un simple passe-temps pour les adeptes de cosmétiques ? Bien sûr que non. Il doit son succès à son sous-texte : la vidéo crie aux femmes de s’aimer dans leur diversité.
 


Soutenir l'empowerment féminin

Interrogée par Teen Vogue, Toluwalase Asolo - @Lash sur Instagram - a expliqué le double discours de cette vidéo : si d’une part l’idée est d’apporter de la légèreté et du positif en cette période anxiogène de pandémie de coronavirus, le challenge cultive un autre discours. Celui d’inspirer et de soutenir l’empowerment des femmes noires et des autres à qui l’on fait croire qu’elles sont plus belles avec du maquillage. "Notre challenge illustre la versatilité et l’individualité des femmes à travers le monde. Nous tenons là la preuve qu’elles sont belles quand elles acceptent ce que, d’ordinaire, on considère comme des défauts. Et ce grâce à cette incroyable reprise de notre concept à l’échelle mondiale", a-t-elle déclaré. Pari réussi, en effet, puisque au Royaume-Uni, en France, en Belgique, aux États-Unis, du Soudan à l’Afrique du Sud en passant par le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Guinée, le Sénégal ou le Cameroun… Le challenge a fait le tour du monde. Mais aussi des communautés.
Initié par des femmes noires, le challenge a été repris par de nombreuses autres personnes.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous

Notre challenge illustre la versatilité et l’individualité des femmes à travers le monde

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous
Sur Instagram ou TikTok, le défi s’importe. Ainsi on a pu voir des Drag Queen au Brésil. Mais aussi par les équipages des compagnies Air France KLM et Transavia. Ou encore, celui des hurdleuses - coureuse de haies - françaises : sur le compte de Fanny Quenot - sélectionnée au Mondiaux de Doha en 2019 - les meilleures coureuses du 100 mètres haies ont relevé le challenge. En Grande Bretagne, des médecins du service public de la santé (NHS) ont relevé le défi sur les réseaux sociaux pour apporter une dose de positivité en pleine pandémie de Covid-19. Voici quelques exemples précédemment cités pour, qui sait, vous donnez l'envie de vous lancer. 

Le #DontRushChallenge de Drag Queen du Brésil :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Kaya Conky (@kayaconky) le


Le #DontRushChallenge de personnel de Air France :

 

Le #DontRushChallenge des coureuse de haies françaises :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Fanny (@fanny_quenot) le

 

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires