Vitamine D Vitamine D

News

Fatigue, anxiété, immunité : comment faire le plein de vitamine D sans sortir de chez soi ? par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 24 Mars 2020

Indispensable au bon fonctionnement de notre système immunitaire et nerveux, la vitamine D n’est pas produite par notre corps. La principale source étant le soleil, comment en faire le plein et ne pas risquer les carences en période de confinement ? Réponses.

La vitamine D est un allié au bon fonctionnement de notre corps : indispensable au système immunitaire, booster de moral, excellent pour les muscles et les os. Son principal défaut ? Le corps ne peut pas la produire tout seul. Il a besoin par exemple de lumière directe du soleil sur la peau. Autant dire que ce n’est pas vraiment la mode en ces temps de confinement dus à la pandémie de coronavirus. Nous serions donc tous susceptibles d’entrer en carence plus rapidement que nous le pensons. Conséquence directe du manque de vitamine D sur notre système nerveux : nous pourrions ressentir de l’anxiété. Mais aussi une fatigue inhabituelle. Car plus qu’une vitamine, la vitamine D est aussi une hormone jouant un rôle dans le bon fonctionnement du système immunitaire : elle améliore notamment l'absorption du calcium du phosphore au niveau digestif. La carence en vitamine D est associée à des infections, des maladies cardiovasculaires et des maladies auto-immunes et inflammatoires. Bref, notre corps la réclame ! Où la trouver en ces temps de confinement ? Réponses.

Dans l’assiette
À table, la vitamine D se retrouve dans de nombreux aliments. La championne restant l’huile de foie de morue… Mais sinon, il y a : le hareng, les maquereaux, les sardines, le saumon, la truite, le thon en boîte, le chocolat noir, le lait, les œufs (surtout le jaune cru), les champignons, les coquillages et fruits de mer.

Au soleil et à minima à la fenêtre
Confinement oblige, pour capter votre dose de lumière quotidienne, il faudra se coller à la fenêtre si vous ne possédez pas de jardin. En été et au printemps, 10 à 20 minutes d'exposition au soleil sont suffisantes pour une bonne production de vitamine D, mais en hiver, environ 2 heures par jour sont nécessaires pour synthétiser la même quantité. Plus le soleil est haut dans le ciel, plus il y en a. Le temps de midi est donc à privilégier. Si vous bénéficiez d’une exposition directe au soleil, ne négligez pas une protection solaire.

En compléments alimentaires
Lors d’une carence en vitamine D observée grâce à une prise de sang, le médecin peut prescrire un complément, à prendre en une dose concentrée. Avant d’avoir une carence, on peut aussi se rabattre sur des compléments alimentaires. Ils sont disponibles sous forme liquide (forme la plus assimilable), de capsules ou de gélules pour les personnes sensibles de l’estomac.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires