L’actif que votre crème devrait absolument contenir L’actif que votre crème devrait absolument contenir

Le mois de la beauté

Voici l’actif que votre crème devrait absolument contenir par Jeanne Dréan

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Lundi 10 Décembre 2018

C’est l’une des stars des traitements anti-âge, mais pas que. Championne de l’hydratation de la peau, cette molécule est capable de retenir l’eau dans les tissus, de repulper les traits et de booster l’éclat. Voici ce qu’il faut savoir sur l’acide hyaluronique.

L’acide hyaluronique, c’est quoi ?
Il s’agit d’une molécule naturellement présente dans notre peau, synthétisée par les fibroblastes et les kératinocytes. Mais quand la peau fatigue, avec l’âge et sous les effets des agressions extérieures, la production ralentit. Il est alors bon de lui en apporter de l’extérieur.

D’où vient l’acide hyaluronique présent dans nos sérums et crèmes ?
Autrefois issu du broyage de crêtes de coq (oui, nous aussi ça nous horrifie), l’acide hyaluronique que l’on trouve dans nos cosmétiques est désormais d’origine végétale puisqu’il provient de céréales comme le blé. Des filaments d'acide hyaluronique sont synthétisés par des bactéries au moment de la fermentation. Ils sont ensuite purifiés et traités pour être intégrés à nos produits de beauté.

Quelle est son action sur la peau ?
On le surnomme "l’éponge moléculaire". Connu pour ses propriétés hygroscopiques très importantes, l’acide hyaluronique capte jusqu’à 1000 fois son poids en eau, ce qui lui confère un pouvoir hydratant dans les différents tissus (peau, yeux, muqueuses, etc.). Dans l’épiderme, en surface, il retient l’eau et évite le dessèchement. Plus en profondeur, dans le derme, il forme une solution visco-élastique qui remplit l’espace entre les fibres de collagène, jouant un rôle sur l’aspect, le tonus et la consistance de la peau. C’est une star des cosmétiques car il hydrate et repulpe, accroît la douceur de la peau et contribue à maintenir son élasticité.
De plus, il forme à la surface de l’épiderme un film flexible et résistant contribuant ainsi à améliorer la fonction naturelle protectrice de la peau.

Comment le pister dans les formules ?
Son nom scientifique, c’est "Sodium Hyaluronate". Mais généralement, sa présence dans la formulation est un argument clairement indiqué sur l’emballage.

Pourquoi parle-t-on toujours de poids moléculaire quand on parle d’acide hyaluronique ?
Parce que, selon sa taille, il agira en surface, ou plus en profondeur. De bas poids moléculaire, l’acide hyaluronique va pénétrer profondément dans l’épiderme pour booster la production naturelle d’acide hyaluronique. De haut poids moléculaire, il va rester en surface pour lisser les ridules de déshydratation et les traits creusés par la fatigue et donner un nouveau rebond à la peau. Le fameux effet "plumpy" !

Crèmes, injections ou compléments alimentaires ?
En sérum ou en crème, on est certaines que la molécule arrivera à bonne destination, à savoir le derme si elle est petite, et l’épiderme si elle est plus grosse. Les injections, elles, sont réservées aux dermatologues et aux médecins esthétiques qui injectent de petites quantités d’acide hyaluronique sur des points stratégiques du visage pour remodeler les lèvres ou les pommettes, ou remplir les rides par exemple. Il faut alors compter 300 € l’injection pour une durée qui varie entre 3 et 18 mois selon les personnes. Pour ce qui est des compléments alimentaires, en gélules comme en boissons, aucune étude indépendante ne montre pour l’instant de résultats au niveau du derme. Pour Anne-Laure Meunier, diététicienne et nutritionniste fondatrice de SmartDiet, "la forme liquide pourrait laisser penser qu’elles sont mieux assimilées car elles évitent les barrages de la digestion pour passer plus vite dans le sang, mais cela reste à démontrer." Un avis partagé par la dermatologue Nina Roos (Monsitebeaute.com) : "On doute de l’intérêt préventif de la consommation d’acide hyaluronique par voie interne, car la peau n’est pas un organe prioritaire du corps, donc les actifs ne lui arrivent pas en premier".

 

5 produits qui offrent un shoot d’acide hyaluronique

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre Politique de Confidentialité et notre Gestion des Cookies.