Et si un blur suffisait à sauver votre teint ? Et si un blur suffisait à sauver votre teint ?

Le mois de la beauté

Et si un blur suffisait à sauver votre teint ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Samedi 1 Décembre 2018

Avec ce nom barbare, difficile de savoir ce qui se cache derrière un blur. C’est pourtant une base de teint que l’on utilise de plus en plus pour camoufler les petites imperfections. Pores dilatés, rides apparentes, peau qui brille… rien ne lui échappe, pour notre plus grand bonheur.

Vous n’avez jamais entendu parler du blur ? C’est peut-être qu’il ne fait pas encore partie de votre quotidien. Et pourtant, il pourrait bien vous devenir indispensable. Il floute les imperfections, lisse l’épiderme, évite à votre peau de briller au beau milieu de la journée et promet une mine radieuse. Rien que ça. 

A quoi sert le blur ?

A la frontière entre le soin et le maquillage, le blur est un véritable perfecteur de teint qui unifie en réfléchissant la lumière. S'il a longtemps été très épais, aujourd’hui, sa texture est comparable à celle d’une crème et laisse notre peau respirer. Il est censé prolonger l’effet du make-up sans laisser de pellicule grasse sur la peau. Mais ce n’est pas tout. Grâce à des nacres ultra fines, certains peuvent aussi refléter la lumière et d’autres, dompter les brillances de milieu de journée des peaux mixtes à grasses. En bref, plus besoin de passer par Photoshop pour se faire un teint parfait (la question étant de savoir si on en avait vraiment envie).

Comment s’applique le blur ?

Le blur est une base de teint qui convient à tous les types de peau mais qui s’utilise différemment selon les habitudes de chacun. Une personne qui ne se maquille pas le posera après sa crème de jour pour unifier son teint, et quelqu’un qui, au contraire, se maquille tous les jours, l’utilisera plutôt avant de mettre son fond de teint. Question application, là encore, c’est comme bon vous semble. Vous pouvez choisir de l’appliquer uniquement sur les ailes du nez, sur le front, sur le menton et sur le haut des pommettes, ou décider de l’étaler sur tout votre visage. Dans ce cas, attention : une goutte de blur suffit à camoufler les imperfections. Nul besoin d’en abuser pour avoir un joli teint (à moins que vous vouliez ressembler à une poupée de cire). Petite précision : pour une utilisation quotidienne du blur, attention à bien le choisir "non-comédogène", ce genre de produits ayant tendance à nous filer des boutons. A utiliser avec modération donc. 

Les meilleurs blurs du marché : 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus