En Ecosse, les femmes précaires auront droit à des protections hygiéniques gratuites En Ecosse, les femmes précaires auront droit à des protections hygiéniques gratuites

Le mois de la beauté

En Ecosse, les femmes précaires auront droit à des protections hygiéniques gratuites par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Vendredi 1 Juin 2018

Le tabou de la menstruation ? Trop peu pour l’Ecosse. Le gouvernement du pays veut désormais fournir des protections hygiéniques aux femmes précaires.

Ça y est, l’Ecosse est officiellement plus à la page que nous. Sur son site Internet, le gouvernement écossais a annoncé qu’il comptait prendre position contre le tabou des menstru en distribuant des protections hygiéniques gratuites pour les femmes les plus modestes. Au total, 500 000 livres Sterling (ou 570 000 euros) seront débloquées pour financer ce projet, qui prendra effet dès cet été. La mesure survient après plusieurs mois de tests organisés par l’asso caritative Fare Share, suite auxquels deux tiers des 1 082 participantes ont estimé que se procurer des protections hygiéniques relevait parfois d’un parcours du combattant. Question alternative, certaines avaient opté pour des mouchoirs et même des couches, estimant que certains produits étaient trop coûteux. L’organisation Fare Share va désormais collaborer avec le gouvernement pour acheter et distribuer cups, tampons et serviettes depuis ses centres dans les villes d’Aberdeen, Edimbourg, Glasgow et Dundee. Le programme devrait aider plus de 19 000 filles et femmes.

En France, si le gouvernement tourne un peu les pouces en ce qui concerne la précarité menstruelle, l’association Règles Elémentaires a cependant pris les choses en main pour venir en aide aux femmes précaires. Depuis 2015, ce collectif organise plusieurs collectes de protections hygiéniques (non-utilisées, évidemment), qu’il redistribue ensuite aux plus démunies, sans-abri ou mal logées. Une jolie initiative à laquelle il faudrait peut-être donner un petit coup de pouce !   

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus