Concert sous hypnose : j’ai vécu une expérience étrange et géniale à la fois Concert sous hypnose : j’ai vécu une expérience étrange et géniale à la fois

Le mois de la beauté

Concert sous hypnose : j’ai vécu une expérience étrange et géniale à la fois par Magali Bertin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

6 minutes

Publié le Lundi 10 Décembre 2018

A l’heure où les mentalistes, hypnotiseurs et autres fascinateurs cartonnent avec des shows hollywoodiens, Geoffrey Secco a imaginé le plus intimiste concert sous hypnose. Plus qu’un show, c’est un voyage intérieur, comme une séance de méditation géante absolument unique. Et promis, vous ne vous retrouverez pas sur scène à faire la poule.

On savait que l’hypnose avait le vent en poupe. Mais en voyant ce mardi 6 novembre 2018 l’énorme file d’attente devant la péniche du Flow, on a compris que cela allait au-delà de nos idées reçues. Comme nous, les gens de la queue ne savaient pas trop à quoi s’attendre. Et la lecture de la bio du maestro de la soirée, Geoffrey Secco, ne donnait pas plus d’indications concrètes. Musicien de formation, il a accompagné moult stars sur scène (Aznavour, Obispo…) tout en nourrissant sa passion pour le développement personnel. Il se forme à la médecine traditionnelle chinoise et quantique, pratique assidument le yoga et la méditation, avant de partir en 2015 au Pérou pour découvrir le chamanisme amazonien. A son retour, il revient avec l’idée des Concerts sous hypnose, et obtient sa certification en Hypnose Ericksonienne et RITMO (Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires) à l’Arche. Autant dire que le personnage intrigue.

Une fois installées au fond de la salle, mon amie et moi-même lançons des suppositions : "tu crois qu’on va entrer en transe ?", "si tu vois que je fais un truc chelou, tu m’arrêtes hein ?". Autour de nous, le public est dans un état similaire : mi-excité, mi-hésitant.

Une femme et trois musiciens entrent sur scène. A la fois première partie et intro au show, ils nous installent dans l’ambiance jazz et douce de la soirée. Au milieu de la troisième chanson, Geoffrey Secco entre humblement sur scène, saxo à l’épaule. Après un dernier titre "classique", Geoffrey sonne le début de la séance et nous met à l'aise : "si vous pensez que vous n’êtes pas dedans, ce n’est pas grave. Peut-être que ce que vous allez prendre pour votre imagination est finalement autre chose. Laissez-vous porter, ne jugez pas, vivez le moment pour vous. Si votre voisin a une réaction forte, laissez. Chacun doit vivre son expérience". Ok. On se laisse aller. Pas d’attente, que des intentions.
L’hypnose commence. Geoffrey nous demande de fermer nos yeux, mettre nos mains devant nous et écouter. Je suis intimement persuadée que jamais il n’arrivera à m’hypnotiser. D’autant plus pendant 1h30, d’autant plus avec tout ce monde autour. Et pourtant… Lorsque Geoffrey nous dit que nous allons sentir nos mains se rapprocher et se coller, je sens en effet mes mains l’une contre l’autre. Et je suis totalement dedans. Geoffrey commence alors son voyage, entre méditation guidée et instants de musique. La musique justement. Soit on l’écoute par plaisir, soit elle nous sert de support pour notre exploration interne, guidant nos émotions et nos intentions.


Il y a plusieurs moments forts dont je me souviendrai, et ils arrivent assez tôt dans le spectacle. Le premier : on découvre nos blocages, ce qui nous retient et nous empêche d’avancer dans la vie. Pour ma part, j’ai compris pourquoi j’avais un tel besoin de communiquer avec les autres, d’écrire et de transmettre. Le second : Geoffrey nous mène à notre animal totem. Pour certain, c’est anecdotique ou totalement inutile. Pour moi, cela a été très instructif. Et totalement swag : mon animal totam est un tigre blanc. Est-ce qu’on peut faire plus stylé ? Je ne crois pas. Pour mon amie, c’était un loup… en pagne. Oui. L’esprit fait parfois des choses étranges. A quoi sert cette info ? A aller voir ensuite la signification sur internet et se comprendre bien mieux.

Vers la fin du spectacle, j’avoue avoir décroché et ne m’être plus trop sentie "hypnotisée". Merci à ma voisine de derrière, non francophone, qui mettait des coups dans mon siège (quel manque incroyable respect, surtout dans un tel spectacle où le fait d’être dans sa bulle est indispensable). J’ai tout de même fini mon voyage intérieur dans la joie et la satisfaction d’avoir appris quelque chose. De ne pas repartir sans rien.

A la fin, nous avons échangé avec mon amie. Nos impressions étaient similaires : nous avons vécu quelque chose d’unique, une expérience que l’on ne pensait jamais vivre lors d’un concert. Nous avons appris des choses sur nous-même. Mieux : on ressort galvanisées et joyeuses. Un peu comme après une bonne séance de méditation ou un cours de yoga un peu cool.

Une chose est sûre : je serai au prochain spectacle, le 11 décembre 2018, histoire de revivre cette expérience et essayer d’aller jusqu’au bout cette fois-ci. Et je serai évidemment au dernier rang pour éviter toute perturbation.

Prochaines dates, le vendredi 25 janvier 2019, le vendredi 15 février et le vendredi 15 mars à 20H00 au FLOW (4 port des invalides 75007 paris) 

Site internet : http://www.geoffreysecco.com/
Ventes billetreduc : https://www.billetreduc.com/217648/evt.htm
Ventes Weezevent : https://www.weezevent.com/concert-sous-hypnose

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires