Le mois de la beauté

Beauté zéro déchet : 5 règles pour s'y mettre par Sarah Ben Ali

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Lundi 3 Décembre 2018

Il suffit d’adopter les bons réflexes pour introduire de l’écologie dans sa vie. Et ce, jusque dans nos salles de bain. Le zéro déchet permet de réduire son impact environnemental à travers des gestes simples. Voici 5 conseils qui vous permettront de transiter doucement vers une consommation éco-responsable de vos produits de beauté.

#1 Apprendre à dire non
Le zéro déchet est un mode de vie minimaliste et écologique. L’écologie est incompatible avec la consommation massive de produits dont on n’a pas réellement besoin. Il est donc nécessaire de faire le point sur ses besoins, de vider ses placards et de faire le tri. En général, on se retrouve avec plein de produits qu’on va devoir recycler, utiliser, ou dont il va falloir se séparer. Un bon mantra : rien ne se perd, tout se transforme. Détourner l’usage de ses produits beauté est essentiel pour les épuiser. Exemple : vous avez un kit de contouring dont vous n’utilisez qu’une couleur ? Utilisez le reste comme fard à paupières. Ne jetez rien, faites-en don. Et évitez d’acheter des produits neufs quand vous pouvez faire de la récup’.

#2 Acquérir un kit zéro déchet
La logique du zéro déchet est simple : on remplace les outils du quotidien par des instruments durables et recyclables. La première des choses est de se prémunir de boites réutilisables en verre ou en bois. Ces contenants vous permettront de recharger vos produits beauté quand vous les épuiserez. Parce que quand vous passez au mode de vie zéro déchet, vous achetez vos produits en vrac et ça fait du bien à la planète. Vous aurez aussi besoin de sacs en tissu pour faire vos courses. Mais les contenants rechargeables ne suffisent pas. Ce sont tous les petits gestes du quotidien qui font la différence. Et ce qu’on fait tous les jours, c’est se brosser les dents par exemple. 70.000 tonnes de dentifrice et 1200 tonnes de brosses à dents sont ainsi jetées à la poubelle chaque année. Aux grands problèmes, de gros moyens. Désormais, ce sera donc des brosses à dent en bambou qu’on adoptera. Pareil pour les cotons tiges, une vraie catastrophe pour nos océans. Pas question de s’en passer, mais on peut en acheter en matière recyclable.

#3 Savoir où se procurer ses produits
Non, toutes les personnes adeptes du zéro déchet ne sont pas des pros du self-made. Aujourd’hui, il existe des points de vente pour se ravitailler. Ils sont plus nombreux en ligne que dans nos quartiers, et ils restent accessibles. Il existe plusieurs marques en ligne qui proposent des produits écoresponsables comme Aromazone, Zao, Hakuna TakaPachamamai, Gaiia et Lush et on ne peut que s’en réjouir. Pour connaitre les commerces en vrac à côté de chez vous, rendez-vous sur le site reseauvrac.org qui vous en fournit une liste.

#4 Se procurer des produits naturels et sans emballage
Maintenant que vous savez où chercher, il faut savoir quoi acheter. Un bon principe à adopter : ce qui ne se mange pas n’est pas bon à étaler sur sa peau non plus. C’est la tendance de la food cosmetic et c’est une bonne façon d'éviter les composants toxiques qui se glissent encore souvent dans les produits beauté. S’agissant des emballages, on ne peut pas s’en défaire complétement, mais il faut les limiter. A titre d’exemple, on peut opter pour un shampoing, un dentifrice et un déodorant solides (sous forme de savon). Un shampoing solide assure 80 shampoings, contre 30 shampoings pour un shampoing liquide. Le calcul est simple.

#5 Investir dans des produits durables et à multi-usage
Adieu les disques démaquillants jetables et les essuie-tout. On préfère un gant ou des lingettes démaquillantes lavables. Pour les soins, les huiles végétales sont vos meilleures alliées : lorsque vous passerez en mode zéro déchet, vous vous démaquillerez avec de l’huile végétale, vous vous hydraterez avec et vous l’utiliserez dans vos soins et masques. On vous suggère l’huile de noix de coco, le beurre de cacao et l'huile de baobab. Petite règle : ce qui est bon pour votre peau est bon pour vos cheveux, alors n’hésitez pas à introduire vos huiles dans vos masques cheveux.

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus