Et si on passait au brossage du corps à sec ? Et si on passait au brossage du corps à sec ?

Mode d’emploi

Et si on passait au brossage du corps à sec ? par Marine Decremps

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Publié le Mercredi 6 Février 2019

Amélioration de la circulation sanguine et lymphatique, élimination des toxines et action drainante… On aurait visiblement tout à gagner à se brosser le corps. D’accord mais quand, comment et avec quoi ? Explications.

Quotidiennement, on se brosse les dents et les cheveux. Deux routines qui prémunisent des bactéries pour la première, quand la deuxième stimule la micro-circulation du cuir chevelu et débarrasse les cheveux des impuretés et des cellules mortes. Certains se brossent aussi les ongles au cours de leur manucure. Mais vous êtes-vous demandé si votre peau n’aurait pas, elle aussi, besoin d’un bon brossage ? Car votre épiderme est un fabuleux organe qui se charge d’évacuer environ un demi-kilo de déchets par jour. Si elle aide le foie, les reins et les poumons à éliminer les toxines, votre peau mérite bien, à son tour, un petit coup de pouce. Et, justement, le brossage à sec booste le système lymphatique qui va drainer et aider à évacuer les toxines. En sus, cette pratique présente d’autres vertus : elle stimule la circulation sanguine, élimine les peaux mortes et désobstrue les pores. "Le brossage à sec permet de drainer et d’éliminer les toxines, d’activer la microcirculation, d’affiner le grain de peau, de préparer la peau à recevoir des actifs, crèmes ou huiles, et enfin, d’aider efficacement à faire disparaitre la cellulite et la peau d’orange", précise Anaïs Ballesté Aragon, formatrice terrain auprès de la marque The Body Shop. Cette technique très ancienne a-t-elle tout bon ? Presque, si l’on en croit la professionnelle. Encore faut-il en maîtriser l’art.

Comment bien se brosser ?

Comme pour toute nouvelle routine à mettre en place, il faut déterminer la bonne fréquence, choisir le moment opportun et apprendre la technique. Attention tout de même à ne pas se mettre au brossage si on a des coups de soleil, des varices ou bien des plaies. Lorsque toutes les précautions sont prises, il faut bien choisir ses outils. "Pour le choix de la brosse il faut trouver un mix entre douceur et fermeté", commence Anaïs Ballesté Aragon. Elle ajoute : "Les poils doivent être plutôt durs et rigides pour que le geste soit efficace. Peu importe que la brosse ait un manche ou pas, pourvu qu'on ait une bonne prise en main". Quand on lui demande quel est le meilleur moment pour se brosser le corps, elle répond : "Le brossage du corps peut s’effectuer le matin pour se réveiller, ou le soir en mouvements plus doux pour se relaxer, selon les préférences de la personne". Une fois le moment choisi, on adopte les bons gestes : des mouvements circulaires ascendants du bas du corps vers le haut pour activer la microcirculation, surtout sur les zones ventre et dos, dans le sens des aiguilles d’une montre. En revanche, pour les bras et les jambes, il faut brosser en ligne droite de bas en haut, vers l’aisselle et l’aine. "On brosse 2 à 3 fois par semaine maximum pour une durée de 3 à 5 minutes par zone", précise Anaïs Ballesté Aragon. Une fois que la peau est bien brossée, il faut la nourrir. On choisit un beurre corporel, une huile, un lait ou bien une crème raffermissante, l’important est de "protéger la peau et d'apporter du confort", préconise la professionnelle. Dans le sens du poil ou pas, au choix, mais brossez-vous !

 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires