Plus d'éclat, moins de cernes : faut-il se mettre au rouleau de jade ?

Mode d’emploi

Plus d’éclat, moins de cernes : faut-il se mettre au rouleau de jade ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Publié le Vendredi 2 Mars 2018

On le voit partout sur les réseaux sociaux et les beautystas sont dithyrambiques à son sujet. A quoi sert-il et qu’apporte-t-il vraiment ?

Lissant, boosteur de glow, déstressant… Les louanges n’en finissent plus de pleuvoir. Les adeptes sont de plus en plus nombreuses, et Alicia Keys ou Miranda Kerr, pour ne citer qu’elles, seraient fans. Il faut dire qu’avec ses deux roulettes en jade (la plus grande pour l’ensemble du visage, la plus petite pour les cernes), il tombe à pic dans la tendance "cristaux" qui s’est emparée de la planète bien-être. Joliment posé sur un plateau en marbre, il est d’ailleurs extrêmement instagénique. Le fait, enfin, qu’il ne coûte parfois que quelques euros en ligne ne fait que renforcer sa séduction. Faut-il pour autant en faire notre nouveau TOC beauté ?


Enfantin à manier, il s’utilise seul ou juste après avoir appliqué sa crème, du centre du visage vers l’extérieur, en décrivant des mouvements ascendants pour lifter les traits. Sa surface lisse (il existe aussi en version quartz) prodigue un massage doux qui favorise la pénétration des actifs. La fraîcheur de la pierre (qu’on peut encore accentuer en plaçant le rouleau au frigo) exerce un petit effet décongestionnant sur les cernes. Le matin il stimule l’épiderme, le soir il détend. Quant à savoir si, oui ou non, le jade (ou le quartz) possède vraiment les vertus qu’on lui prête (anti-toxines, apaisant, régénérant…), rien de prouvé, donc c’est à chacune de voir.

Reste que pour les experts, parmi lesquels la coach en bien-être et beauté Marielle Alix, l’action du rouleau de jade reste très superficielle. "Les doigts ont beaucoup plus d’énergie, donc les effets du massage peuvent être beaucoup plus profonds, notamment pour décrisper les muscles. En passant sur la peau, le rouleau lisse légèrement l’épiderme et aide un peu à évacuer la lymphe, mais rien à voir avec le potentiel d’une bonne main. Sans compter par ailleurs qu’on n’a aucune garantie sur la provenance du jade. Les versions les moins chères sont souvent en verre." Méfiance, donc.

Vous avez quand même envie de vous aider d’un outil ? La pro recommande le guasha, accessoire de massage plat issu de la médecine traditionnelle chinoise, dont la tranche permet d’imprimer plus de pression et qui existe aussi en quartz ou jade. (À défaut, on peut aussi se servir de la tranche d’une cuillère.) Le principe consiste à effectuer, le soir de préférence (pour encourager les processus de régénération nocturnes), une dizaine de mouvements de lissage du centre vers l’extérieur, sur le front, sous l’os orbital, sous les zygomatiques et sur le menton, avant de réaliser sur le cou des mouvements vers le bas pour drainer la lymphe. A la clé : joues roses et traits détendus. « C’est comme faire faire à sa peau une petite séance d’aérobic », conclut Marielle Alix. Maintenant si, comme nous, vous seriez capable de vous mettre au jade roller juste parce que vous trouvez ça joli, on ne vous en voudra pas, promis.


Alice Elia

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus