Une étude montre que les compléments alimentaires pour le cerveau sont inutiles Une étude montre que les compléments alimentaires pour le cerveau sont inutiles

Forme&minceur

Une étude montre que les compléments alimentaires pour le cerveau sont inutiles

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Lundi 11 Mars 2019

Jeudi 7 mars, le magazine 60 Millions de consommateurs alertait sur les effets des compléments alimentaires pour le cerveau. Ils sont en effet jugés sans intérêt et même dangereux pour la grande majorité des pilules analysées.

Les compléments alimentaires sont un marché florissant. Mais à qui profite-t-il vraiment ? Certainement pas à nos cerveaux. C’est en tout cas le constat du magazine 60 Millions de consommateurs. La titre, édité par l’Institut national de la consommation, a analysé huit compléments alimentaires ciblant la performance du cerveau, à destination des enfants, des adolescents, des adultes et des seniors. Le résultat est sans appel, la grande majorité des compléments alimentaires destinés à améliorer la performance de notre cerveau sont inutiles voire dangereux. Les actifs en sont pourtant friands pour améliorer leur capacité de productivité au travail. Et les étudiants aussi, lorsqu’il s’agit de rester concentrer et efficace pendant les périodes de révisions. L’enquête révèle également que ces compléments alimentaires masquent les sensations de fatigue et, à long terme, empêchent le processus de mémorisation. S'ils contiennent des éléments indispensables au bon développement cérébral, comme les oméga-3, ces besoins peuvent être largement couverts par une alimentation équilibrée, souligne le magazine. Le poisson gras, les huiles végétales et les fruits secs, sont riches en oméga-3. L’enquête précise également aux amateurs des gélules de ginkgo biloba, plante chinoise censée entretenir les fonctions cognitives, que sa consommation est inutile : "les vertus de cette plante chinoise sur les capacités cognitives n'ont pas été démontrées", explique la revue.

Ophélie Manya

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires