Santé : le vapotage à l’origine de cancers et de modifications génétiques Santé : le vapotage à l’origine de cancers et de modifications génétiques

Forme&minceur

Santé : le vapotage serait à l’origine de cancers et de modifications génétiques par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Mercredi 22 Août 2018

"Le tabac, c’est tabou on en viendra tous à bout". Et il faudrait en faire de même avec le vapotage. Selon une nouvelle étude de l’université du Minnesota, la pratique pourrait provoquer des mutations génétiques et des cancers. Explications.

Si beaucoup de fumeurs passent par la case vapotage avant de s’arrêter complètement (ou pas), ce ne serait finalement pas une bonne idée. Une étude menée par le Masonic Cancer Center de l’université du Minnesota prouve même qu'il  pourrait accroître le nombre de cancers de la bouche. Et être à l’origine de certaines mutations génétiques. Rien que ça.

Pour en arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont recruté cinq volontaires et inspecté leur salive avant et après utilisation de cigarette électronique. Après quinze minutes, ils se sont rendu compte qu’après avoir vapoté, la salive des concernés comportait des taux nettement supérieurs en méthanal, acroléine et méthylglyoxal, trois molécules potentiellement dangereuses qui, à long terme, peuvent altérer l’ADN. Amis vapoteurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire (et non la réponse n’est pas "recommencer à fumer des cigarettes").

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts, dans le respect de notre politique de confidentialité. Cliquez ici pour en savoir plus