Santé : des chercheurs français mettent en évidence le mécanisme héréditaire de la migraine Santé : des chercheurs français mettent en évidence le mécanisme héréditaire de la migraine

Forme&minceur

Santé : des chercheurs français mettent en évidence le mécanisme héréditaire de la migraine par Tess Annest

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

2 minutes

Publié le Dimanche 20 Janvier 2019

C’est une maladie qui touche environ 10 millions de Français et contre laquelle les médicaments ne peuvent parfois rien. Mais les choses pourraient être amenées à changer pour les migraineux, des chercheurs français venant de prouver le mécanisme héréditaire de la migraine. Explications.

Les causes héréditaires des maux de tête avaient déjà été prouvées, mais ce n’était pas encore le cas de leur mécanisme. C’est désormais chose faite. Une petite équipe de chercheurs niçois vient de mettre en évidence pour la toute première fois le mécanisme héréditaire de la migraine. Elle serait ainsi due à une mutation génétique, qui provoquerait le dysfonctionnement d’une protéine normalement capable de réduire, voire d’empêcher, l’activité électrique qui entraîne des crises migraineuses. "Ce mécanisme mis en évidence n’avait jamais été décrit. Il permet de produire une seconde protéine inattendue qui inhibe des canaux dans certains neurones. Cela entraîne une augmentation de l’activité électrique de ces neurones. Et déclenche donc la migraine.", a expliqué le responsable du laboratoire, Guillaume Sandoz, au magazine 20 Minutes. 

Ces travaux, menés de A à Z à l’Institut de Biologie de Valrose (Nice), constituent désormais une piste non négligeable pour la conception de nouveaux médicaments contre les symptômes de la migraine (vomissements, grande sensibilité à la lumière, au son…). Les chercheurs espèrent donc pouvoir réduire l’activité électrique des neurones grâce à leurs canaux, et ce en activant leur expression. Ils se sont en effet rendus compte que lorsqu’ils supprimaient l’expression des canaux, ils généraient la migraine et qu’à l’inverse, il la faisait cesser en activant ces mêmes canaux. Ils pourraient ainsi changer la vie de 10 millions de Français, 15 à 18% des femmes et 6% des hommes souffrant de cette pathologie dans l’Hexagone. "Il est dur de savoir dans quels délais les traitements seront disponibles. On teste des médicaments, on travaille avec l’industrie", concluent les chercheurs niçois. Affaire à suivre donc. 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires