Santé : comment éviter une infection urinaire ? Santé : comment éviter une infection urinaire ?

Forme&minceur

Santé : comment éviter une infection urinaire ?

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

5 minutes

Publié le Mercredi 25 Septembre 2019

L’infection urinaire, ou la cystite, débarque sans prévenir et pourrit l’existence pendant plusieurs jours. Pourtant, on peut facilement l’éviter. Voilà donc quelques astuces pour la contrer.

Vous dormez paisiblement quand, soudain, une douleur lancinante vous lance dans le bas-ventre. Une envie d’uriner pressante. Et, tandis que vous commencez votre petite affaire, les brûlures se déclarent de plus belle : vous avez une infection urinaire, et ça fait mal. Aussi connue sous le nom de cystite, elle touche l’appareil urinaire, qu’il s’agisse de la vessie, des reins, de l’urètre ou encore de la prostate. Elle est caractérisée par une envie fréquente d’uriner, par des brûlures à la miction, des urines troubles, parfois même teintées de sang ou malodorantes, et des douleurs dans le bas ventre.
Elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, car le méat urinaire est plus proche de leur anus, où de nombreuses bactéries sont présentes. C’est le cas notamment de la célèbre Escherichia coli (aussi responsable du virus de la gastroentérite), qui est responsable de 90% des infections urinaires. Elle remonte facilement le long de l’urètre, vers la vessie avant de s’installer dans nos urines. Et c’est quand elle a posé ses valises que ça fait mal. Si pour la déloger durablement une fois installée une prise d’antibiotiques est nécessaire, on peut aussi facilement l’éviter, grâce à quelques astuces toutes simples. Les voilà.

#1 Boire beaucoup d’eau
Il est recommandé de boire au moins 1,5 litre d’eau (ou de boissons non alcoolisées) par jour pour bien s’hydrater, mais aussi pour accompagner les reins dans leur bon fonctionnement. En cas de cystite, buvez entre 2 et 2,5 litre d’eau, ça atténue la douleur.

#2 Ne pas se retenir
Ne retenez pas votre envie d’uriner ! Dans la journée, on dit qu’il faut aller aux toilettes en moyenne 4 à 5 fois pour libérer sa vessie des urines mais aussi des bactéries, et ainsi éviter les infections urinaires

#3 Faire du jus de cranberry notre meilleur allié
Interrogez toutes les femmes qui sont sujettes aux infections urinaires, elles vous diront que le cranberry est leur meilleur ami. Cette petite baie serait efficace pour prévenir les cystites car elles contient des flavonoïdes, des anthocyanes et des proanthocyanidines. Ces actifs se fixeraient sur certaines bactéries pour éviter qu’elles n’adhèrent aux cellules de la vessie et ne produisent une infection. Des alliées de taille, donc ! Et ça, l’Agence de Sécurité Sanitaire des aliments (ANSES) l’a bien compris, puisqu’elle a reconnu officiellement son efficacité préventive. 

#4 S’essuyer d’avant en arrière
Hé oui, lorsque vous allez à la selle, pensez à vous essuyer d’avant en arrière pour éviter de ne placer des bactéries fécales en direction de votre vagin et du méat urinaire. Elémentaire mon cher Watson

#5 Uriner après chaque rapport
Aller faire pipi après avoir fait l’amour est indispensable ! En urinant, vous éliminerez les bactéries qui peuvent être responsables des infections et qui stationnent à l’entrée de l’urètre. 

#6 Eviter d’être constipée
Surveillez votre transit ! La constipation favorise les cystites. Pourquoi ? Car elle accentue la prolifération de bactéries dans le rectum et facilite donc l’apparition des infections.

#7 Privilégier les sous-vêtements en coton
Tout comme pour éviter les mycoses vaginales, porter des culottes en coton évite faire macérer notre sexe dans des bactéries. Le coton étant un tissu respirant.

#8 Ne pas se laver trop souvent
Notre sexe se nettoie tout seul ! Si vous abusez des toilettes intimes (soit plus de 2 fois par jour), ou si au contraire vous passez régulièrement à côté, vous favoriserez l’émergence des germes responsables des cystites. Respectez donc votre vulve et nettoyez tout ça avec un produit adapté, sans jamais faire de douches vaginales profondes.  

A.L

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires