On a testé le Yoga de la Femme et on a adoré On a testé le Yoga de la Femme et on a adoré

Forme&minceur

On a testé le Yoga de la Femme et on a adoré par Anne Lods

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Mardi 26 Novembre 2019

Un matin, avant d’aller au bureau, on est allée faire un cours de sport un peu particulier. Il s’agissait de Yoga de la Femme. A priori circonspecte, on en est ressortie plus que charmée. On vous raconte.

Il est 9h35 dans la rue des Archives, à Paris. C’est un matin d’automne plutôt ensoleillé et, malgré le retard que l’on a accumulé à cause des transports, on se dirige, le sourire aux lèvres, vers Le Centre Element, un studio de sport, 7 rue des Guillemites, dans le Marais. On nous a proposé de tester le Yoga de la Femme et ce projet nous séduit, bien qu’il nous interroge. Quelles sont les spécificités d’une telle activité ? Les hommes ne peuvent-ils vraiment pas le pratiquer ? Va-t-on muscler notre périnée ? Ou bien encore nous réconcilier avec notre plaisir ? Aucune idée. La prochaine heure de cours nous familiarisera avec la pratique. 

Après avoir déposé nos affaires au vestiaire, nous voilà en tenue de sport dans une pièce baignée de lumière naturelle. La verrière située au plafond offre une atmosphère dépaysante à cette salle de sport située au centre de la capitale. On tend alors l’oreille, aucun bruit. Cette séance s’annonce reposante. Sur notre tapis, un coussin et un plaid dans lequel s’enveloppent petit à petit les jeunes femmes avec qui nous partagerons ce moment. C’est bien la première fois qu’on peut se couvrir de la sorte pendant une séance de sport. Le but ? Que l’on se sente le mieux possible.

Aux manettes, Tatiana et sa collaboratrice Kalyan nous saluent de leur voix douce. Nous allons nous recentrer sur nous et prendre un moment pour nous éloigner du quotidien. 

Une heure pour déconnecter

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous

Je suis radieuse.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous
Kalyan nous invite à nous allonger doucement. On commence par de la méditation, de quoi nous mettre en jambe tranquillement. Quelques étirements et inspirations plus tard, Tatiana, auteure de Le Yoga de la Femme aux éditions First, prend les commandes. Et c’est à cet instant que la pratique prend tout son sens. 

Dans différentes postures, les mains posées sur le bas ventre de sorte à créer un triangle qui (nous) relie (à) nos ovaires, on se concentre sur chacun d’entre eux en pratiquant la respiration rapide par la bouche. Juste après, Tatiana nous invite à masser doucement notre cuir chevelu, stimuler la circulation de nos pommettes à notre cou... Jusqu’à ce que nous prenions conscience que nous n’avions jamais réellement senti notre cou auparavant. La sensation de nos deux mains sur cette partie de notre corps nous apaise et nous recentre. Toujours de sa voix douce, la coach nous encourage à nous complimenter à voix haute. "Je suis radieuse". "J’aime mon corps". "Je suis belle et intelligente". Des mantras qui ont une résonance particulière quand on n’a pas particulièrement confiance en soi. Entendre la cohésion du groupe motive et rassure. Impressionnant. 
Enfin, Kalyan reprend les rênes de la séance pour terminer en douceur, avec de la méditation, comme on l’a commencé. Alors que Tatiana passe dans les rangs pour nous masser les tempes avec de l’huile essentielle, nous nous laissons entrainer par le tintillement des carillons. Une mélodie qui sera progressivement remplacée par le son chaud du gong immense qui habille la pièce et qui vient s’emparer doucement de notre corps. 

Le Yoga de la Femme imaginé par Tatiana est un mélange de différents types de Yoga qu’elle a assimilé à travers la Russie, Taïwan et en Europe. Hatha Yoga, Yoga des hormones ou encore Yoga du visage... toutes les techniques sont bonnes. Si cette séance était plutôt douce, elle change à chaque cours, pour stimuler le corps et l’esprit dans toute leur complexité. Le Yoga de la Femme permet en fait de stimuler la production d’hormones féminines - progestérone et oestrogènes - et aurait un impact sur la fertilité mais aussi sur la ménopause, à long terme. Hasard du calendrier ou pas, nos ovaires nous ont titillé le soir après cette séance, de quoi (presque) confirmer les dires de la spécialiste. De fait, il permet aussi d’embrasser sa nature féminine et de retrouver un certain équilibre. Malgré les ressemblances, le Yoga de la Femme ne s'apprente que de loin au Yoga Kundalini. Ce dernier a été développé pour tout le monde, sans distinction de genre, dans le but d'atteindre un bien-être général. Les deux seules choses communes aux deux est la respiration dynamique et la respiration du feu. 

On confirme, alors que nous nous sommes rarement sentie aussi détendue en sortant mais aussi confiante et avec l’envie de recommencer au plus vite. Chose que nous tâcherons de faire très prochainement. On s’y retrouve ? 

Découvrez le planning de cours sur le site du Centre Élément, en suivant ce lien

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires