Mal au dos : j’ai testé Myodisk, la machine qui détasse le dos et fait gagner des centimètres Mal au dos : j’ai testé Myodisk, la machine qui détasse le dos et fait gagner des centimètres

Forme&minceur

Mal au dos : j’ai testé la méthode qui détasse le dos et fait gagner des centimètres chez Myodisk par Emeric Anglionin

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

3 minutes

Publié le Lundi 19 Août 2019

Vous n’en pouvez plus d’être voutée, d’avoir mal aux lombaires ou de souffrir le martyr quand vous portez une charge lourde ? On a peut-être la solution ! Notre coach, Emeric, est allé tester Myodisk, une machine révolutionnaire de décompression neuro-vertébrale pour tirer un trait sur le mal au dos.

Sciatiques, hernies discales, lumbagos, torticolis, scolioses… Une étude OpinionWay révèle que 90% des Français souffrent de maux de dos. Pire, selon une étude menée pour BVA, ils sont 54% à avoir fait le choix de poursuivre une vie normale sans tenir compte de la douleur. C’est pour cela que le Dr Alan Dyer, a créé en 1985 la méthode dite de "Décompression neuro-vertébrale" au Canada. Après des années de développement, notamment aux Etats-Unis, cette technique a donné naissance à Myodisk, une table qui soigne le mal au dos. La promesse : décompresser les lombaires, les cervicales et les hanches afin de soulager le mal au dos. Autant dire que la chose fait rêver… Et je n’avais qu’une hâte : tester.

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous

90% des Français souffrent de maux de dos

Icône de Quote Icône utilisée pour indiquer que ce texte est un rendez-vous
Avant mon entrée dans le cabinet de l’ostéopathe, j’appréhendais. Je redoutais qu’il s’agisse d’une méthode de torture moyenâgeuse façon écartèlement à l’ancienne. Ou pire, je me voyais déjà tel Theon entre les mains de Ramsay dans Game Of Thrones. Mais il n’en est rien. Myodisk est indolore et parfaitement invasif. Ouf ! L’art de la décompression neuro-vertébrale (DNV) est une méthode innovante s’effectuant sur des tables conçues pour agir spécifiquement sur la colonne vertébrale, dans un confort absolu. Et pas de panique, on ne plaisante pas avec la sécurité. Dès mon arrivée, je suis pris en charge par un ostéopathe formé à la méthode qui me fait passer un test pour établir mon éligibilité. Bingo, avec mon passé de judoka, j’ai le dos en vrac. Mais pas besoin d’avoir chuté 10000 fois sur un tatami pour que la méthode soit utile. Elle l’est aussi si vous êtes assis toute la journée derrière votre bureau, que vous portez des charges lourdes ou si plus globalement vous souffrez de douleurs chroniques dans le bas ou le haut du dos.

Une fois le diagnostic établi, je me retrouve sur le dos et les jambes en l’air (j’imagine que c’est un peu comme ça chez le gynéco, non ?) en position d’accouchement, bien harnaché avec un câble entre les jambes sur cette table dotée d’un système informatique.

L’ostéopathe règle le programme qui m’est adapté. La séance est entièrement personnalisée, permettant de démarrer la décompression à une intensité spécifiquement adaptée au cas de chacun. J'ai réussi à me détendre quand l'ostéopathe m'a proposé de connecté mon téléphone pour écouter ma playlist : parfait le temps va passer très vite. L'ambiance est chaleureuse et le moment très sympathique : rien à voir avec les cabinets super froids où le professionnel vous place et vous oublie.


Comment ça marche ?
Sous l’action de l’étirement, votre colonne vertébrale s’allonge doucement libérant ses racines nerveuses qui nourrissent l’ensemble de votre organisme et assurent un bon fonctionnement. La machine rentre en action, je sens le câble se tendre puis mon bassin commence à être tiré vers le bas. Mais minute petite machine je ne suis pas un coach facile, ma colonne a besoin de plus de tirage. La machine relâche l'étirement et je ressens déjà mon corps réagir. Puis elle recommence à me tirer, cette fois un peu plus fort. L'ostéopathe n'avait pas menti sur le programme : à chaque relâchement mon corps me procure une sensation de bien-être. Je comprends enfin l'expression "léger comme une plume". Le programme continue avec une alternance de tirages de stabilisation et de relâchements mais toujours dans le contrôle. J'avoue j'ai essayé de résister pour que la machine tracte un peu plus, mais en vain. La machine est équipée de capteur et régule le tirage.

Après les 30 minutes de ma première séance, je me sens déjà plus léger, plus souple. Un peu comme si j’avais un poids en moins sur le dos, mais pas que. La décompression vertébrale prévient, soigne et pérennise les structures du corps: sphère pelvienne, urinaire, digestive, cardio-pulmonaire et l’appareil musculo-squelettique. Et cerise sur le gâteau : après quelques séances, il est possible de récupérer les centimètres perdus au fil des années.

Renseignements :
Myodisk
16 Rue des Patriarches, 75005 Paris
https://www.myodisk.com
70€ la séance, 300€ les 5 et 500€ les 10 séances. Soins agréés par les mutuelles et pris en charge par certaines mutuelles. Visite 3D du centre à voir ici.
 

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu

* champs obligatoires