L’orthosomnie : le trouble du sommeil provoqué par les applis L’orthosomnie : le trouble du sommeil provoqué par les applis

Forme&minceur

L’orthosomnie : le nouveau trouble du sommeil provoqué par les applis par Laura Carreno-Müller

Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de visiteur Icône utilisée pour page visite

PLUS LUS

Icône de montre Icône utilisée pour voir le temps de lecture de ce contenu

Temps de lecture

4 minutes

Vous avez du mal à dormir et vous voulez y remédier avec une application de suivi du sommeil ? Arrêtez tout : des chercheurs américains ont découvert l'orthosomnie, un nouveau trouble du sommeil provoqué par l'obsession d'une nuit parfaite.

L’insomnie, c’est has-been. Désormais, l’orthosomnie est le nouveau trouble du sommeil à craindre selon des chercheurs américains qui en parlent dans une étude publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine, le 29 mars 2018. Et si vous avez récemment décidé de remédier à vos nuits perturbées avec une application, vous êtes les premiers à en souffrir (puisque "ortho" veut dire "corriger" et "somnie" signifie "sommeil").  

A force de vouloir une nuit parfaite, les utilisateurs d’applications sont persuadés d’être atteints d’un trouble du sommeil, alors que ce n’est pas forcément le cas, et sont à la quête d’un traitement pour en guérir. Résultat : on est entourés de faux insomniaques ambulants qui ont pour obsession un sommeil de 7 à 9 heures (durée idéale d’une nuit de sommeil pour un adulte).

Pour faire ce constat totalement ironique, les scientifiques ont étudié les habitudes d’utilisateurs d’applications ou d’appareils (dont on ne connaît pas le nombre exact) ayant pour but de guérir d’une pseudo-insomnie. La plupart d’entre eux se plaignaient d’irritabilité, de difficultés cognitives ou encore de fatigue, lorsqu’ils n’avaient pas eu 8 heures complètes de sommeil. D’autres s’inquiétaient de période de "faible efficacité du sommeil". Tous se fiaient uniquement à leurs traqueurs pour savoir s’ils avaient réussi à bien dormir, alors qu’on devrait le savoir dès le réveil, instinctivement.
Si vos paupières se ferment toutes seules ou que vous vous réveillez avec une envie de tout envoyer bouler, c’est généralement un signe que vous devriez retourner au lit. Face à ce nouveau trouble, on ne peut donc que vous conseiller de vous détendre et de ne pas vous prendre la tête : lâchez vos portables, défoulez-vous bien en journée, faites du sport, mangez équilibré et vous dormirez comme un bébé.  


Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Icône de voter Icône utilisée pour voir valoriser le contenu
Mme M.

JE SOUHAITE RECEVOIR

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour disposer de services fonctionnels et d’offres adaptées à vos centres d’intérêt, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. Cliquez ici pour en savoir plus.